Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 21:28

 

 

 

Elie Oueifio

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 15 Novembre 2011 13:39

 

Elie Ouéfio, Secrétaire Général de la Présidence de la République Centrafricaine et Secrétaire Général du parti travailliste Kwa Na Kwa, a été limogé de ses deux fonctions. Le décret est signé du Chef de l’Etat François Bozizé et rendu public très tôt lundi, 14 novembre 2011 sur les ondes de la Radio Nationale.

 

Le limogeage de Elie Ouéfio aurait pris sa source de la réunion tenue le Jeudi 10 Novembre dernier par les ressortissants de Bossangoa, région d’origine du Chef de l’Etat, tenue au siège du KNK à Bangui.

 

On ignore les raisons de ce limogeage. Mais selon l’analyse de plusieurs journaux parus ce jour à Bangui, Elie Ouéfio aurait été accusé d’avoir « détourné une partie du fonds de la campagne électorale, de divulguer des secrets d’Etat et de ne pas défendre, comme il se doit, les intérêts du Président de la République ».

 

Jusque-là les postes de Secrétaire Général de la Présidence et Secrétaire Général du parti travailliste Kwa Na Kwa demeurent vacants.

 

Ancien locataire du ministère de l’administration du territoire, Elie Ouéfio avait été nommé le 21 avril 2010, ministre chargé du secrétariat général de la présidence de la République.

 

C’est depuis août 2009 qu’il occupe le poste de Secrétaire général du parti KNK.

 

Pendant ce temps, André Gremiango est nommé Ministre, Conseiller Spécial, Porte-parole de la Présidence de la République. Le décret de cette nomination qui a été signé le 09 Octobre dernier n’est rendu public que ce 14 novembre à Bangui.

 

André Gremiango est ancien député de Mobaye (centre-est). Il occupe ce poste en remplacement d’Alfred POLOKO, actuellement Ministre de la communication.


 

 

NDLR : On s’étonne que ce soit presque un an après seulement que Bozizé découvre qu’Elie Oueifio a détourné les fonds de la campagne électorale du KNK, lesquels fonds ont en grande partie été puisés au trésor national. Elie Oueifio qui avait été déjà viré du ministère de l’intérieur dans des conditions humiliantes avant d’être nommé secrgétaire général de la présidence et du KNK est ainsi jeté comme un citron pressé alors qu’il fut l’artisan principal de la fraude électorale à vaste échelle du KNK en province. Telle est la dure loi en bozizie. On est aussi surpris par la nomination d’un nouveau porte- parole de la présidence, tant plus grand monde ne se bouscule au portillon pour défendre le bateau ivre de la bozizie. C’est ce moment que choisit ce GREMIANGO pour offrir ses services.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique