Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 01:31

 

 

vote d'une femme en Afrique

 

 

Elections en Centrafrique: la commission électorale propose le 24 octobre

 

 

BANGUI - AFP / 17 juin 2010 02h24 - La Commission électorale indépendante (CEI) de Centrafrique a proposé mercredi d'organiser le 24 octobre les élections présidentielle et législatives, qui ont été reportées deux fois cette année, a annoncé à l'AFP son porte-parole, Rigobert Vondo.

 

La date du 24 octobre a été proposée "à l'unanimité" de la trentaine de membres de la Commission réunis en plénière et, conformément au Code électoral, elle doit être "entérinée par décret présidentiel", a précisé M. Vondo.

 

Aucune date n'a été mentionnée pour un éventuel second tour. Le chef de l'Etat, François Bozizé, peut accepter ou rejeter cette proposition. La période de la campagne électorale est fixée par décret présidentiel.

"Les commissaires (membres de la CEI) sont convaincus que jusqu'à la date du 24 octobre, les contraintes organisationnelles, sécuritaires ou budgétaires auront été circonscrites, et que les élections pourront être organisées à la satisfaction de tout le monde", a affirmé Rigobert Vondo.

 

Les élections, qui devaient initialement se tenir le 25 avril, ont été repoussées au 16 mai, puis reportées une seconde fois, sine die. En avril - avant l'annonce du deuxième report - la commission électorale avait affirmé qu'il lui était "techniquement impossible de tenir les délais fixés" pour les scrutins, arguant également de problèmes financiers.

 

Le report était réclamé notamment par l'opposition et recommandé par le comité des bailleurs du processus électoral (ONU, Union européenne, France, Etats-Unis). A la suite du deuxième renvoi, une loi constitutionnelle prorogeant le mandat du président Bozizé - qui a expiré le 11 juin - et celui des députés a été promulguée.

 

Arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 2003, puis élu en 2005, François Bozizé est candidat pour un nouveau mandat.

 

Dans une déclaration à la Nation le 11 juin, il a estimé que la nouvelle date des élections devrait "tenir compte de l'évolution des conditions sécuritaires" et des avancées du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion des anciens rebelles (DDR), actuellement en cours.

 

Lancé en 2009 pour trois ans selon les autorités, le DDR doit permettre de démobiliser plus de 8.100 combattants recensés dans cinq mouvements signataires d'accords de paix avec Bangui, d'après des acteurs du processus.

 

Outre M. Bozizé, plusieurs de ses opposants ont dit qu'ils se mettront en lice pour la présidentielle. Parmi eux, figurent l'ex-président Ange-Félix Patassé, l'ex-Premier ministre Martin Ziguélé et le chef de la plus importante ex-rébellion centrafricaine (Armée populaire pour la restauration de la démocratie, APRD), Jean-Jacques Demafouth, par ailleurs ex-ministre de la Défense.

 

 

 

 

Elections présidentielles et législatives en RCA, une nouvelle date est annoncée

 

Radio Ndéké Luka Mercredi, 16 Juin 2010 18:17

Le premier tour des élections présidentielles et législatives se tiendra le 24 octobre 2010.

Cette date a été fixée mercredi 16 juin par les membres de  la Commission Electorale Indépendante (CEI), réunis en plénière à leur siège à l’Assemblée  Nationale à Bangui.

Selon le révérend pasteur Joseph Binguimalé président de la CEI, interrogé par Radio Ndeke Luka, le chronogramme de tout le processus électoral  a été adopté par son institution, juste après la plénière.

Il ajoute que ce nouveau chronogramme a été voté à l’unanimité par les  commissaires sur la base des rapports des experts nationaux et internationaux.

Il résulte aussi des consultations menées avec toutes les parties prenantes au processus a-t-il poursuivi.

Le président de la CEI a toutefois indiqué que la condition du respect de cette nouvelle date demeure la maîtrise du budget.

Les élections présidentielles et législatives en Centrafrique étaient initialement prévues  le 15 avril, puis reportées au 16 mai 2010, avant de faire encore l'objet d'un nouveau report.

 

NDLR : Pour une fois c'est la CEI qui propose une date et non Bozizé directement par décret. On ne nous dit pas cependant si le hors la loi Bozizé qui pense que son mandat a été prorogé à durée indéterminée est d'accord avec ce chronogramme ou pas. Quelles assurances donne la CEI sur les chances d'aboutissement du DDR ? La sécurité sera-t-elle revenue concrètement sur toute l'étendue du territoire national afin que les différents candidats autres que ceux du KNK puissent battre campagne librement ? Les bailleurs de fonds de la communauté internationale que le hors la loi Bozizé insulte à longueur de déclaration ont-ils donné les garanties de décaissement du financement des élections ? Quid du recensement électoral ? Autant de questions fondamentales qui nécessitent des réponses claires et sans ambuiguïtés de la part de la CEI.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique