Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 18:41

 

 

bulletin de vote 

 

vote-a-Bangui.jpg

 

 

Bangui 23.01.2011, 08h14 (AFP) - Les principaux candidats à la présidentielle centrafricaine, dont le président sortant François Bozizé ou l'ancien Premier ministre Martin Ziguélé, ont voté dimanche à Bangui, les opposants dénonçant tous des irrégularités lors de ce scrutin couplé à des législatives.

Le président Bozizé, qui a voté à la mi-journée au lycée Gobongo dans le 4e arrondissement (nord), a souligné "l'engouement du peuple centrafricain venu massivement voter".

M. Bozizé, arrivé au pouvoir en 2003 par un coup d'Etat et élu en 2005, a en revanche balayé les irrégularités dénoncées par l'opposition: "Ils (les opposant) diront toujours cela. Ils ne seront jamais satisfaits".

L'organisation des élections "est un travail technique qui dépend de la CEI (Commission électorale indépendante). Je suis simplement un électeur et candidat, attendons le résultat", a-t-il dit, accusant l'opposition d'être de "mauvaise foi".

Martin Ziguélé, qui n'avait pu voter en 20005 alors qu'il avait atteint le second tour, a exprimé son suffrage en début de matinée au Centre de santé scolaire et universitaire dans le 1er arrondissement (centre).

"Je suis très inquiet parce qu'on retrouve les mêmes problèmes partout: des gens qui ont des cartes mais qui ne sont pas sur les listes. Le matériel a aussi été acheminé en retard. Tout cela relève du mauvais travail de la CEI", a affirmé cet opposant, ancien assureur réputé bon gestionnaire.

Jean-Jacques Demafouth, ex-ministre de la Défense, représentant une des principales ex-rébellions, a voté à la mairie de Bangui (1er arrondissement): "Cela s'est bien passé (pour moi), mais malheureusement ce n'est pas le cas sur l'ensemble du territoire. Le matériel n'est pas arrivé à temps, les queues sont longues. J'ai demandé à la CEI de proroger le délai imparti jusqu'à 18H00" locales (17H00 GMT).

Normalement, les bureaux doivent fermer à 16H00 (15H00 GMT) mais la plupart n'ont pas ouvert à l'heure.

L'ex-président Ange-Felix Patassé, qui affirme avoir découvert Dieu lors de son exil de sept ans, a voté dans un commissariat du 4e arrondissement. Il a souhaité une "nouvelle République centrafricaine à bâtir dans un climat de fraternité et d'amour", lançant: "Je suis revenu au pays sous la direction du Saint-Esprit au nom de Jésus Christ. J'ai fait de Jésus mon directeur de campagne. Ce matin, j'ai prié pour que le Saint-Esprit vous garde le coeur serein (...) malgré tout ce qui va se faire comme provocation".

Ses partisans affirment avoir recensé de nombreux "abus et fraudes" dans plusieurs bureaux de vote dans la capitale mais aussi à Bimbo (périphérie de Bangui) ou Berberati (nord-ouest de Bangui).

"Il y a des fausses cartes, des fausses listes électorales, des tentatives de vote multiple. C'est de la fraude et nous allons porter plainte auprès de la CEI et de la Cour constitutionnelle", a affirmé Guy Simplice Kodegue, porte-parole de Patassé.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique