Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:22

 

 

 

 

Socrate-Bozize.JPG



 

Boby-Nzapakomanda-Yakoma-Socrate-Cyrille-Mobili-Gnawa-et-Fr.JPG

 

                   Socrate, ici avec quelques-uns de ses obligés

 

 

En réaction aux fanfaronnades, aux propos orduriers inqualifiables et autres menaces de morts exprimés par Socrate Bozizé à l’encontre du journaliste Wilfried Sébiro de Centrafrique-Presse, plusieurs fidèles lecteurs de Centrafrique-Presse ont pris contact avec la rédaction pour lui exprimer leur sympathie et surtout faire état de ce qu’ils connaissaient bien la défunte mère de Socrate tout en soutenant que Bozize n'est pas le vrai père de Socrate.


Selon eux, le père biologique serait un certain Koyou-Kombélé, un cadre du ministère des affaires étrangères. La maman de Socrate aurait refilé la paternité de la grossesse et de l’enfant qui en a résulté au sanguinaire dictateur de Bangui. Bozizé a le droit d'exiger un test ADN pour en avoir le coeur net. Cela clarifierait les choses et édifierait tout le monde. 


Par ailleurs, le libanais protégé de Socrate qui ne paie jamais ses notes d'hôtel est un certain Joseph GEHA. Sa pathologie incurable de mauvais payeur le suit encore: il vient d'être viré de l'hôtel LEDGER où il occupait une suite depuis 3 semaines... Il ne peut même pas être poursuivi pour cette ardoise car il se protège en citant des noms qui le mettent hors d'atteinte !

 

Autre trait particulier de ce personnage, il fanfaronne souvent en discothèque à Bangui en compagnie de ses amis protecteurs, avec gros cigares au bec...Cet oiseau au plumage très coloré réserve certainement d'autres surprises vu qu'il appartient à la pègre locale qui est à l'affut de tous les coups bas à monter...Il est à préciser que Joseph Géha n'a jamais réussi la moindre initiative sérieuse de mise en relation au profit du pays,  bien que nanti d'un mandat délivré par Bozizé lui-même, pour la recherche de partenaires dans les pays du golfe et autres pays... Des mirages, toujours des mirages… !

 

Un qui, pour se faire aussi parler de lui, a cru devoir se lancer sur les pas des errements et outrages de Socrate Bozizé contre Wilfried Sébiro, est un certain Bobby Nzapakomanda, un des lèche-bottes de Socrate. Il a passé son temps sur un réseau social à traiter Wilfried Sébiro de tous les noms d’oiseaux allant jusqu’à lui proposer de lui donner rendez-vous à Paris pour en découdre physiquement avec lui.

 

Ci-dessous, un florilège de quelques joyeusetés que le fameux Bobby Nzapakomanda a proférées à Wilfried Sébiro. On en reste scotché sur l’arrière train !

 

« Le seul régime en Centrafrique ou il y a plus de liberté de presse, c'est le régime de Bozize ». Ou encore :

 

 « Au lieu de rester en France détourner la conscience des centrafricains, revenez au pays et mettre vos compétence en valeur pour l'edifice de notre pays que de rester en France aller livrer les pizzas ». Encore plus loin :

 

« Bon Willy tu as décidé de te prendre à l'Honorable Socrate. C'est pas un problème, il a trop à faire. C'est un homme d'Etat. Je prend son problème personnellement en mains. La je suis à Dubaï voici mon numéro 00971505063568. Je serai à bgui d'ici vendredi et le 12 septembre à Paris. Je veux un rv avec toi sur tous les plans (politique, intellectuel ou physique). Mais je pense que le physique est mieux pour toi. Le droit de réponse que tu as demandé"ça sera moi son droit de réponse". J'espère bien que tu m'accorderas ce rv dans un bref délais ». signé : Bobby

 

NZABAKOMADA-YAKOMA


Combien Socrate a dû le payer celui-là ?

 

 

La Rédaction

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers