Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 22:34

 

 

 

 

Binoua 

 

 

DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L’ADMINISTRATION

                        DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION,

       PRESIDENT DU COMITE TRANSITOIRE DES ELECTIONS (C.T.E)

                     LORS DE LA PROCLAMATION DES RESULTATS DES

                        ELECTIONS LEGISLATIVES PARTIELLES DE 2011

                                           

 

Centrafricaines, Centrafricains, Electeurs des 14 circonscriptions ayant repris les élections législatives partielles de 2011 !

Voici venu le moment de donner la totalité des résultats provisoires du scrutin du 4 septembre 2011. Ces résultats sont ceux-là mêmes qui figurent sur les Procès-verbaux. Jamais nous n’avons par nous-mêmes voulu favoriser un candidat au dépend d’un autre. Certes, et en dépit des dispositions qui sont mises en place, il y a eu des tentatives de fraude. Mais nous les avons réprimées aussitôt que nous en avons eu connaissance. C’est ainsi que plus de 50 personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue, pour des infractions liées à ce scrutin.

Cependant, il y a des procédés de fraude sur lesquels nous n’avons pas encore d’emprise. C’est le cas lorsque mus par l’appât du gain facile, des Présidents de bureaux de vote, des assesseurs et des représentants de candidats (c’est-à-dire des gens censés venir de différents bords), se coalisent pour frauder. Et je voudrais à cet égard en appeler aux sens de dignité et de responsabilité des Candidats qui sont à tous les moins des Notables et des Leaders communautaires de premier plan, afin qu’ils se départissent de ces comportements susceptibles de les discréditer gravement... 

A ceux qui ont de près ou de loin contribué, non pas au succès (ce serait trop vite dit) mais à l’aboutissement de ce travail, je voudrais dire un grand merci. Merci d’avoir apporté votre pierre à la consolidation de l’indépendance de notre pays. Merci de renforcer la démocratie et l’Etat de Droit en République Centrafricaine.

Pour finir, je lance un appel à l’endroit de la population centrafricaine afin qu’à l’annonce de ces résultats, et comme à son habitude, elle sache garder son calme et sa dignité.  Je la rassure quant à l’espoir de voir des élections totalement libres, transparentes et impartiales, se faire dans notre pays. C’est certainement possible, mais nous devons pour cela, passer par une éducation patiente des électeurs, des candidats et des organisateurs.  Nous devons tous nous habituer à être honnêtes, probes, intègres.

Je vous remercie.

 

                                                 Josué BINOUA

 

 

Resultats-partielles-du-4-sept-entete-JPG.JPGResultats-partielles-du-4-sept-entete-bis-JPG.JPGResultats-partielles-du-4-sept-2.JPGResultats-partielles-du-4-sept-2-bis.JPGResultats-partielles-du-4-sept-3.JPGResultats-partielles-du-4-sept-3-bis.JPGResultats-partielles-du-4-sept-4.JPGResultats-partielles-du-4-sept-4-bis-JPG.JPGResultats-partielles-du-4-sept-fin.JPG

 

 

 

Le suppléant de Désiré Kolingba est sous les verrous

Par Kpangbandjé - 08/09/2011 JdB

Lui et trois autres militants sont enfermés à la Brigade criminelle

 

M. Yvon Martial Nanassy, suppléant du candidat Désiré Bilal Kolingba aux élections législatives partielles, est sous les verrous à la brigade criminelle à Bangui. Il s’y trouve avec Mesdemoiselles Annette Akonoud et Toutou Ibanga ainsi que monsieur Guy Mobou. Ils ont été arrêtés à la suite d’une manifestation de contestation des résultats des partielles dans la deuxième circonscription électorale du 5ème arrondissement de Bangui. Quelques heures seulement après le scrutin dans les quatorze circonscriptions électorales de la République centrafricaine, les scènes qui animaient le quotidien des centrafricains pendant la période post -électorale de janvier et mars 2011, ont repris avec une allure inquiétante. Les résultats provisoires de ces législatives diffusées sur les ondes nationales ont suscité des réactions dans certains quartiers généraux des candidats. Dans la deuxième circonscription électorale du 5ème arrondissement de Bangui, les partisans du candidat Désiré Kolingba ont manifesté leurs mécontentements le mardi 6 août 2011 dans la matinée.

Cette manifestation a suscité une intervention des forces de l’ordre, quatre personnes ont été embarquées y compris le suppléant du candidat Kolingba M. Yvon Martial Nanassy. De l’avis de ce dernier rencontré dans les locaux de la brigade criminelle, les résultats des procès-verbaux des dépouillements reçus quelques heures après le scrutin ont prouvé la large victoire du candidat Kolingba dans cette circonscription, ce qui a même fait tressaillir les militants qui ont organisé des fêtes. Malheureusement, lors de la publication de ces résultats provisoires à la radio Centrafrique, c’est la candidate Francine Dérant Lakoue qui se retrouve avec plus de 100 suffrages. Pour lui, dans certains centres notamment l’école Ben-Zvi, l’école Vie et espoir, l’école des sourds muets, toutes les tendances qui se sont dégagées ont démontré que c’est le candidat Kolingba qui était en tête.

D’après M. Nanassy, des partisans de Kolingba qui en ont assez ont décidé de se faire entendre en descendant dans les rues. C’est lors de cette manifestation qu’une unité de la police, avec à sa tête le directeur général de la police centrafricaine, a dispersé les manifestants en mettant la main sur quatre personnes y compris M. Nanassy. Conduits à la compagnie nationale de sécurité (CNS) pour être auditionnés, ils sont finalement été mis aux arrêts à la brigade criminelle. Leur dossier sera transmis au Procureur général mais pour l’instant, d’après le suppléant, aucune charge n’est retenue contre eux. Il ne faut pas perdre de vue que les lois n’excluent pas des manifestations or M. Nanassy a déclaré que lors de leur manifestation il n’y a eu aucune casse. En attendant, Nanassy, Mobou, Akonoud et Ibanga ont déjà passé leur première nuit dans les locaux de la brigade criminelle.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique