Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 20:11

 

 

 

Binoua 2

 

 

FORMATION INITIALE ET CONTINUE


 

Session du 23 janvier au 30 octobre 2012

 


Mon Colonel CEMA adjoint et Directeur de l’ESFOA ;

Mon Colonel DG de la Gendarmerie ;

Mon Général Ancien Dircab du Ministère de la Sécurité ;

Mon Commandant Conseiller DRH des FACA ;

M. le Directeur de Cabinet ;

MM les Chargés de mission ;

M. les Inspecteurs Centraux ;

M. le Directeur Général de la Police Centrafricaine ;

M. Le Directeur Général Adjoint de L’Immigration-Emigration ;

M. le Directeur de l’Ecole Nationale de Police ;

Très chers invités, officiers, gradés et hommes de troupe ;

 Chers lauréats de l’ENP, Mesdames et messieurs

 

C’est pour moi un réel plaisir de prendre la parole en ce jour de joie marquant la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de l’Ecole nationale de Police tant pour la formation initiale que continue.

 

Ce sentiment de joie, je le réitère car depuis le premier Grand rapport en date du samedi 9 février 2013 auquel avaient pris part M. le Premier Ministre entouré de tous les membres du gouvernement d’Union Nationale en ce même lieu, c’est aujourd’hui que je préside une toute première cérémonie concernant l’aspect formation.

 

En effet, la cérémonie qui nous réunit ce matin au Commissariat central n’est pas un fait de hasard. Elle témoigne de la lettre d’esprit de la Réforme du secteur sécuritaire dont la formation constitue l’épine dorsale. Cet esprit exige que pour le renforcement de l’Etat de droit pour un pays post-conflit comme le notre, il faudra renforcer les capacités des forces de sécurité dont la Police se trouve être le pion d’attaque, et ce renforcement passe par la formation.

 

Chers stagiaires, mesdames et messieurs, durant pratiquement une année, au moins 3 promotions sont passées à l’Ecole nationale de Police pour acquérir le savoir dans toutes ses dimensions cognitives, techniques et relationnelles. En un mot, chaque policier au cours de ces stages a eu à se former et acquérir un certain professionnalisme. Et pour ce je m’en réjouis.

 

Aujourd’hui toute la police se réunit pour vous consacrer dans ces nouvelles aptitudes en vous décernant la preuve de ce que vous avez mérité, je veux parler des diplômes que vous allez recevoir tout à l’heure. Et pour ce je vous en félicite.

 

En recevant ces parchemins qui constituent certes l’expression de vos mérites, vous êtes sans ignorer que recevoir un diplôme ne constitue nullement une fin en soi. Vous devez le valoriser dans votre milieu professionnel par votre manière de servir. Et s’agissant de la police, vous devez savoir que votre miroir et juge est la population que vous servez. Elle vous observe dans tous les méandres de vos faits et gestes, à la fin elle y porte un jugement.

 

Aussi, aimerai-je vous dire que le secteur de la sécurité  ne constitue  plus aujourd’hui une exclusivité des forces de défense et de sécurité. Elle est une approche globale et holistique qui prend en compte toutes les couches de la population. Plus vous exercerez selon les règles de l’art, c’est à dire en respectant la légalité, plus cette population vous épaulera dans vos tâches. Sachez saisir cette opportunité.

 

S’agissant des formations initiale ou continue, je vous exhorte à mieux exploiter les qualifications que vous confèrent ces diplômes. Diligentez vos enquêtes selon ce que vous prescrivent les différents instruments juridiques. N’inventez rien, appliquez la loi rien que la loi et les justiciables vous jugeront « Meilleurs enquêteurs ou bons procéduriers ». Ne soyez pas aveuglés par l’appât de gain car le serment que vous prêteriez devant le juge vous rattrapera.

 

Je ne terminerai pas mes propos sans pour autant féliciter la Direction Générale de la police, encourager la Direction de l’Ecole nationale de police et tout le personnel pédagogique qui n’ont pas tari de détermination depuis la rentrée académique 2012 jusqu’à la délibération des résultats. Je félicite tous ceux qui ont mérité et qui reçoivent leurs diplômes couronnant ainsi l’énorme sacrifice consenti durant toute la scolarité.

 

Mesdames et messieurs, chers invités au nom du Premier Ministre, chef du gouvernement, et du Président de la République Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées, je souhaite à tous et à toutes de passer une bonne cérémonie de remise de vos diplômes et surtout une bonne réjouissance.

 

  

                                     JE VOUS REMERCIE

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers