Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 04:37

 

 

 

 

bus-SONATU.jpg

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 10 Mars 2012 12:42

Coup de tonnerre à Bangui. Les habitants de la capitale centrafricaine ont appris en milieu de matinée de ce samedi 10 mars 2012, sur les ondes de Radio Ndeke Luka, l’arrestation de deux membres du gouvernement pour détournements de fonds publics. Il s’agit de Michel KOYT, ministre, Secrétaire Général du Gouvernement, chargé des Relations avec le parlement et d’Abdallah KADRE, ministre délégué à la Primature chargé de la gouvernance.

Plus que cette information en elle-même, c’est le montant des sommes détournées qui donnent le vertige : 2 milliards 500 millions de francs CFA, près de 3.800.000 euros. Une somme détournée de la SONATU (Société Nationale des Transports Urbains). Ce n’est pas tout. Il est aussi question d’un fonds indien d’un montant de 12 milliards de francs CFA (18.300.000 euros environ) dont une partie devait servir à implanter la première cimenterie centrafricaine.

Les deux ministres ont été arrêtés dans la soirée du vendredi 9 mars. Ils se trouvent à la SRI (Section recherche et investigation de la gendarmerie nationale). L’information a été confirmée à Radio Ndeke Luka par des sources proches de l’enquête à Bangui.

Ce n’est pas tout. A la mi-journée de ce samedi, les bureaux de la SONATU étaient encore bouclés par les forces de l’ordre. L’accès était interdit aux journalistes. Le personnel était en train d’être interrogé et il y aurait même déjà des arrestations en son sein.

S’agissant des recettes des bus de la SONATU, les mêmes sources indiquent qu’elles n’ont jamais été versées dans les caisses de l’Etat, ce qui a conduit à l’arrestation de Michel Koyt. Ce dernier en effet est chargé de la création de la Société de la gestion des autocars. Il aurait refusé de répondre à plusieurs convocations du comité spécial de gestion et de redressement des sociétés d’Etat et offices publics qui procède depuis sa création en janvier 2012, à l’audition des anciens responsables de ces sociétés. Il faut rappeler que tous les conseils d’administration des sociétés d’Etat et offices publics ont été dissous. Michel Koyt exerçait déjà ses fonctions d’administrateur de la SONATU avant d’entrer dans l’actuel gouvernement.

On ignore à l’heure actuelle, le degré d’implication du ministre délégué Abdallah Kadre dans le détournement des sommes annoncées. Les deux hommes ont-ils agi de concert ou opéré de manière séparée ? Certaines informations lient l’arrestation du ministre délégué Abdallah Kadre à la gestion du fonds indien. Ce fonds versé par des partenaires indiens doit servir à financer la construction d’une cimenterie à Sangbi (11 kms à la sortie sud de la capitale). La première pierre a été posée par le président Bozizé en 2010.

Les prochains jours nous édifieront davantage sur cette affaire qui secoue la République centrafricaine.

 

NDLR : Selon nos informations, Judes Alex KETTE, un ténor du PSD, parti de Enoch Dérant LAKOUE, ancien député de Batangafo, a également été arrêté et se trouverait au commissariat du port de Bangui. On ignore ce qui lui est reproché.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers