Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 02:16

 

 

Troupes-RCA

 

Paris 20 juillet (C.A.P) - Selon des informations crédibles qui sont parvenues à Centrafrique-Presse, deux éléments des Faca qui ont pris part au magnifique défilé du 14 juillet à Paris ont décidé de ne pas regagner le bercail et ont fondu dans la nature à Paris. Casernés dans le camp militaire de Satory près de Versailles au même titre que tous les autres contingents africains venus pour ce défilé, les militaires centrafricains se sont beaucoup plaints de n’avoir touché que 100 euros en tout et pour tout pour les 11 jours de mission qu’ils ont eu à effectuer tandis que leurs frères d’armes du Cameroun, du Tchad et du Gabon avaient perçu jusqu’à 3 à 4000 euros pour ce déplacement.

Toujours d’après nos investigations, le gouvernement français s’était contenté d’assurer le transport, le logement et la nourriture des militaires africains invités mais aucune sorte de per diem ne leur a été versé par la France. En clair, les frais de mission que les éléments des autres délégations ont reçus ont été octroyés par leur propre pays. Les malheureux soldats centrafricains doivent donc se tourner vers leurs autorités hiérarchiques de Bangui qui s’appellent Francis Bozizé et son père pour revendiquer leurs frais de mission.  

C’est sans doute ce mauvais traitement ajouté aux graves injustices et la politique tribaliste de Bozizé et son clan vis-à-vis des militaires centrafricains en général qui doivent expliquer le refus de retourner au pays des deux éléments qui ont choisi de devenir de nouveaux « sans papiers » en France.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société