Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 23:12

 

 

 

Bozizé Y

 

Fidèle NGouandjika

 

 

Bangui, 4 oct (C.A.P) - D’après des informations crédibles d’une source proche de la présidence ayant requis l’anonymat, BOZIZE aurait reçu la semaine dernière, juste avant la séance du conseil de ministre, son ministre de l’agriculture, le truculent Fidèle GOUANDJIKA qui est inculpé par la justice à la suite des conclusions de l’audit du secteur des Télécommunications que le ministre d’Etat Karim MECKASSOUA a fait diligenter dès sa prise de fonction.

Toujours selon nos informations, BOZIZE a assuré GOUANDJIKA de son soutien tout en l’autorisant même à prendre quelques jours de vacances pour se reposer. Il lui a également restitué son passeport que la justice lui avait pourtant retiré lors de son inculpation. Ainsi requinqué par ce soutien, GOUANDJIKA n’a même pas pris part au conseil de ministre de ce jour et s’en est allé se prévaloir au siège du KNK du soutien présidentiel. Ne racontait-t-il pas depuis le début de cette affaire qu’il ne tomberait pas seul.

Si BOZIZE voulait prouver qu’il a aussi amplement profité des détournements de ses ministres des Télécoms à savoir le duo Fidèle GOUANDJIKAThierry MALEYOMBO, il ne s’y prendrait pas autrement. Il prouve donc ainsi qu’il n’entend pas abandonner ces derniers tout seuls face aux tracasseries judiciaires. Ce faisant, il désavoue clairement et ouvertement son ministre d’Etat MECKASSOUA tout en s’ingérant grossièrement dans un dossier judiciaire en même temps qu’il fait fi comme toujours, du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs.

Comment croire à ses déclarations démagogiques lorsqu’il prétendait comme il l’avait fait récemment à l’ouverture des états-généraux des finances, qu’il était résolu à assainir les finances publiques nationales et à combattre la corruption ainsi que les auteurs de détournements de deniers publics ! C’est ici le moment de rappeler que son prédécesseur Ange Félix PATASSE que BOZIZE aime tant noircir, avait courageusement à l’époque, levé l’immunité de son ministre d’Etat Eric SORONGOPE convaincu de détournement de deniers publics pour le mettre à la disposition de la justice qui l’avait mis en prison.

BOZIZE envoie par ailleurs un mauvais signal aux institutions de Bretton Woods et tous les partenaires au développement de la RCA qu’il est donc clairement du côté des voleurs et dans le camp de ceux qui ne veulent pas que la République centrafricaine puisse décoller. Son masque derrière lequel il cachait jusqu’ici son visage est définitivement tombé. Ce sont donc les plus hautes autorités de ce pays qui le mettent à genou, il n’y a désormais plus de doute à ce niveau.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique