Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 01:05

 

 

 

Déby et Khadafi

 

 

AFP 07/09/2011 à 21:55

Des proches de Mouammar Kadhafi sont détenus au Niger, où ils avaient tenté de se réfugier, a affirmé aujourd'hui le département d'Etat américain, exhortant les autres pays de la région à refuser d'accueillir des Libyens recherchés.

Aucune des personnalités proches du colonel Kadhafi qui se sont rendues au Niger en début de semaine ne semble figurer sur la liste des personnes soumises aux sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU, a cependant indiqué la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

Un porte-parole du Conseil national de transition libyen (CNT), l'organe politique aujourd'hui au pouvoir à Tripoli, avait indiqué mardi qu'environ 200 voitures étaient passées au Niger venant de Libye. "Le convoi comprenait quelques hauts responsables et militaires de l'ancien régime de Kadhafi", a indiqué la porte-parole de la diplomatie américaine. "Ils sont maintenant détenus dans la capitale et sont surveillés de près par les autorités nigériennes".

Victoria Nuland a souligné que d'après les informations fournies par le Niger, le groupe comprenait entre 20 et 25 personnes. Elle a ajouté que les informations faisant état de 200 véhicules étaient "exagérées". Les Etats-Unis, en plus de travailler avec le Niger, "sont en contact avec le Mali, la Mauritanie, le Tchad et le Burkina Faso afin de souligner l'importance du respect des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et de la sécurisation des frontières", a ajouté Victoria Nuland.

Washington "appelle tous ces pays à faire tous les efforts possibles pour contrôler leurs frontières, arrêter tout responsable du régime Kadhafi, saisir (les marchandises) de contrebande et les armes illégales (...), ainsi que les biens qui pourraient appartenir au peuple libyen", a ajouté Victoria Nuland.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers