Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 22:30

 

 

ACF-4_pics_809.jpg

 

 

L’Ambassadeur de bonne volonté italien Roberto Bolle souligne la malnutrition en République centrafricaine

Source: Unies pour l'enfance Fonds des Nations Unies (UNICEF)


Par Brigitte Stark-Merklein

BANGUI, République centrafricaine, 30 Novembre 2010 - Lors d'un voyage ici au début du mois de Novembre, le danseur de renom en Italie et Ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF Roberto Bolle est un témoin de première main des enfants en crise de malnutrition qui touche la RCA.

M. Bolle a visité des centres de nutrition où les enfants sévèrement malnutris reçoivent une alimentation thérapeutique à Nola, située dans le sud-ouest de la préfecture de la Sangha Mbaéré, à Bossangoa, chef-lieu de la préfecture de l'Ouham nord-ouest, et dans la capitale, Bangui.

«J'ai été profondément touché par ce que j'ai vu », dit-il. «Les enfants de la RCA sont parmi les plus oubliés du monde, et j'espère que ma visite aidera à attirer l'attention sur leur sort."

Le voyage en RCA a inspiré M. Bolle de consacrer son gala annuel à l'UNICEF. En face d'une maison à guichets fermés au Conciliazione Rome Auditorium, M. Bolle et ses amis ont dansé le 20 Novembre pour recueillir des fonds pour la survie des enfants UNICEF en RCA et les programmes de nutrition.

Malnutrition d'urgence

En RCA, près de 4 enfants sur 10 souffrent d'un retard à l'échelle nationale, avec des taux plus élevés dans les zones les plus touchées par la crise économique, y compris dans les provinces de la Nana Mambéré et la Sangha Mbaere.

Dans le sud du pays-ouest, le taux de malnutrition des enfants a dépassé le seuil de classification de l'urgence, avec 10 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë globale et jusqu'à 3,5 pour cent de malnutrition aiguë sévère. Dans ces régions, les pertes de revenu du ménage en raison de compressions dans le secteur minier et de la diminution de la demande étrangère pour les diamants et le bois - couplée à l'augmentation des prix des articles de subsistance de base - ont laissé des familles incapables de subvenir à leurs enfants.

Aide de l'UNICEF

La malnutrition est la cause sous-jacente de près de la moitié des décès d'enfants en République centrafricaine. Les taux de mortalité infantile du pays et des enfants de moins de cinq ans sont parmi les plus élevés dans le monde, tandis que sa forte prévalence du VIH SIDA contraste avec autres les structures souches de la famille et les ressources limitées du ménage.

Pour aider à lutter contre la malnutrition et l'adresse de crise, l'UNICEF travaille avec un large éventail de partenaires tels que les l'organisation non gouvernementale française Action contre la faim, la fourniture de produits thérapeutiques, des suppléments de micronutriments, médicaments essentiels, du matériel anthropométrique et outils de suivi de la gestion de 1600 enfants sévèrement malnutris par mois.

"Je pensais que la seule chose que je pouvais faire pour faire rendre ce voyage complet était de retourner à mon travail de la danse pour l'Afrique», a déclaré M. Bolle. "Maintenant, j'espère que d'autres vont faire leur part et contribuer au travail de l'UNICEF."

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire