Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 02:33

 

 

 

Boz-invest.jpg


Mbour, 7 déc 07/12/2011 22:54 GMT (APS) - La République Centrafricaine ambitionne de suivre l’exemple sénégalais en matière de parité, a annoncé, mercredi à Saly-Portudal, à 80 Km au sud de Dakar, la députée centrafricaine Marie-Solange Pagonendji-Ndakala.


Ancienne ministre centrafricaine, aujourd’hui parlementaire, Mme Marie-Solange Pagonendji-Ndakala est la présidente de la commission "Genre, population, développement et droits de l’homme" à l’Assemblée nationale de la Centrafrique.

 

Elle est à la tête d’une délégation qui prend part à l’atelier préparatoire de la mission de vulgarisation de la loi sur la parité au Sénégal, à l’initiative de l’Assemblée nationale sénégalaise et de l’Union européenne.

 

Selon elle, le Sénégal, à travers la loi sur la parité et la signature du décret d’application de la loi sur la parité et la création d’un observatoire de la parité constituent des exemples à suivre pour aller vers une promotion effective des femmes.

 

"Nous remercions le gouvernement et le parlement sénégalais pour leur accueil. Comme l’a dit le président Wade (Sénégal), la femme c’est le développement. Pour le président Bozizé (Centrafrique), il faut surtout mettre l’accent sur la parité, pour aller vers une promotion effective des femmes", a rapporté la parlementaire centre africaine.

 

"Nous avons une loi sur la protection des femmes contre les violences. Maintenant, nous voulons suivre l’exemple du Sénégal, pour que la parité soit une réalité en Centrafrique. Nous sommes sur la bonne voie", a-t-elle indiqué.

 

Elle estime, à l’image de la ministre d’Etat Awa Ndiaye, en charge de la Culture, du Genre et du Cadre de vie, que les femmes doivent s’impliquer pour arriver à un développement dans tous les pays, mais particulièrement dans les pays sous-développés.


 

 

NDLR : Arôme Maggi est vraiment partout...! Après le Bénin pour la secte du christianisme céleste de Bozizé et le recrutement de Bio Tchané pour les relations avec le FMI, c'est maintenant vers le Sénégal que se tourne  la bozizie pour la parité homme - femme. Théodore Jousso ministre boziziste en charge de l'aviation civile s'y était aussi rendu récemment pour faire appel à Karim Wade et aux experts sénégalais. Pourquoi faut-il toujours des modèles étrangers à la bozizie ? 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société