Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 00:30

 

 

 

 

Chutes_de_Boali_.jpg

 

Radio Ndéké Luka dimanche, 04 Décembre 2011  15:37

 

Un incendie dont l’origine n’est pas encore connue a ravagé le 3 décembre 2011 une bonne partie du site de reboisement de la ville de Boali (95 km au nord-est de Bangui). Le service des Eaux et forêt entend ouvrir une enquête pour déterminer l’origine du feu.

 

Le sinistre s’est déclaré dans la matinée. Sur les lieux, plusieurs témoins ont affirmé avoir vu de « la fumée noire qui s’échappait vers le ciel, des cendres et des plantes calcinées ».


Acte de vandalisme ? Mauvaise manipulation du feu pendant en cette période de saison sèche ? Difficile de répondre à ces questions. Mais Eugène Bruno Magounga, chef de cantonnement forestier à Boali, est convaincu qu’il s’agit d’un acte de vandalisme. Il revient sur les faits : « dans la matinée du 3 décembre, nous nous sommes rendus sur le site avec des manœuvres, pour des travaux d’entretien. Le travail fini aux environs de 9 heures, tout le monde a quitté les lieux. Quelques minutes plus tard alors que j’étais encore en mouvement dans la zone avec certains gardiens, nous avons aperçu les flammes et la fumée qui étaient entrain de ravager les arbres. Nous avons accouru pour sauver ce qui pouvait l’être avec certaines personnes de bonne volonté ».

 

Le service du cantonnement forestier entend engager une enquête afin de trouver et sanctionner les présumés auteurs de cet acte.

 

Le site de reboisement de Boali s’étale sur 20 hectares. Il a été inauguré en juillet 2010 par le Président François Bozizé à l’occasion de la célébration de la Journée Nationale de l’Arbre.

 

On rappelle qu’il y a deux ans, un incendie similaire a ravagé le site de reboisement de Kabo, localité située à 20 km de la ville de Boali, sur l’axe Bangui, toujours pendant la saison sèche.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers