Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 23:06

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

Bangui : Nouvelle stratégie conjointe ONU – UA de lutte contre la LRA

onu-ua.jpg

 

Bangui, 28 juin 2012 (RJDH) – Le rapport du Bureau régional de l’ONU pour l’Afrique centrale (UNOCA) sur la LRA, qui sera présenté le vendredi 29 juin devant le Conseil de sécurité des Nations Unies à New York, révélera la nouvelle stratégie conjointe ONU – Union africaine (UA) de lutte contre la LRA de Joseph Kony.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef de l’UNOCA, Abou Moussa, a déclaré le mardi 26 juin, lors d’une conférence de presse conjointe ONU/UA à New York, que la nouvelle stratégie a été élaborée par les Nations Unies, en commun accord avec l’Union africaine, les États touchés par la LRA et leurs partenaires.

La stratégie ONU-UA contre la LRA met l’accent sur cinq grands objectifs stratégiques, entre autres la fourniture d’un appui pour la mise en application intégrale de l’initiative de l’UA dans la coopération régionale contre la LRA et l’intensification des efforts visant à promouvoir la protection des civils.

Le diplomate onusien a fait savoir, en conférence de presse, que le succès de l’initiative dépendra de la volonté de tous les acteurs de soutenir et de mettre en œuvre le projet.

Celui-ci vise également à développer les activités actuelles de désarmement, de démobilisation, de rapatriement, de réinstallation et de réintégration des éléments de la LRA, afin de couvrir tous les domaines touchés par cette rébellion.

Il vise aussi à promouvoir une réponse humanitaire coordonnée et la protection des enfants dans ces domaines, en plus de fournir un appui aux gouvernements touchés par la LRA dans les domaines de consolidation de la paix, des droits de l’homme, de la primauté du droit et du développement afin de leur permettre d’établir l’autorité de l’État à travers leurs territoires.

Pendant ce temps, à Bangui, neuf officiers supérieurs de l’UA et de l’ONU ont terminé, ce mercredi 27 juin, une réunion d’évaluation de la lutte contre la LRA. L’équipe séjourne depuis le 24 juin en République centrafricaine.

Bakouma  Des mercenaires et la LRA soupçonnés d’être à l’origine de l’attaque du site d’AREVA

localisation-de-la-ville-de-bakouma

 

 

Bakouma, 28 juin 2012 (RJDH) – Ce sont des mercenaires et des éléments de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, qui ont attaqué le site de la société AREVA à Bakouma, dimanche dernier, a soutenu, ce jeudi 28 juin, le secrétaire général de cette sous-préfecture, Serge Kogonet, joint par le RJDH.

« Quelques heures avant l’attaque de dimanche, une trentaine d’hommes bien armés avaient débarqué d’un hélicoptère, à Bakouma.  Mais il y avait déjà la présence signalée d’éléments de la LRA dans un village proche de la ville », a révélé le secrétaire général.

Ce matin encore (jeudi), la LRA est apparue dans le village de Ndénguiro, à 30 kilomètres de Bakouma. « Et ils ont enlevé six personnes », a poursuivi la même source.

Par ailleurs, le chef d’Etat-major des forces armées centrafricaines (FACA), le général Guillaume Lapo, a effectué ce jeudi une mission éclair à Bakouma pour ‘’remonter l’esprit’’ de ses hommes. Il était accompagné d’une équipe de renfort pour sécuriser la ville.

D’après les informations livrées par le secrétaire général de la sous-préfecture, le chef d’Etat -major s’est rendu sur le site d’AREVA pour constater les dégâts causés par l’attaque de dimanche.

De même, il a confirmé qu’une équipe de la société s’est rendue ce jeudi à Bakouma pour payer les sommes dues au personnel.

Selon les informations, la société d’exploitation minière française avait effectivement suspendu, de manière temporaire, ses activités sur le site de Bakouma. Toutefois, une équipe y est restée pour des activités liées aux projets communautaires.

Birao : Le député Goumba interpelle les structures humanitaires

carte-de-la-vakaga

 

Bria, 28 juin 2012 (RJDH) – Le député de Birao1 (nord-est), Simon Pierre Goumba, affirme tenter de contacter les responsables des structures humanitaires présentes à Bangui, mais sans succès, selon lui, pour réclamer une action de leur part et répondre à la crise alimentaire qui sévit dans la préfecture de la Vakaga.

« Nous cherchons actuellement les voies et moyens pour rentrer en contact avec les responsables des ONG humanitaires qui se trouvent à Bangui, mais jusque-là, nous n’avons pas pu », a souligné, ce jeudi 28 juin, le député de Birao1.

Selon le parlementaire, la crise alimentaire qui sévit en ce moment dans la préfecture de la Vakaga est loin d’être éradiquée et la situation devient de plus en plus alarmante.

« Des démarches se poursuivent toujours pour avoir une explication sur la non assistance de ces ONG humanitaires face à cette situation », a-t-il ajouté.

Selon le  correspondant du RJDH à Birao, la population de la Vakaga, bien qu’affamée, essaie tant bien que mal de cultiver, mais elle est dépourvue de matériels agricoles et de semences.

Depuis que la crise alimentaire s’est déclarée, au début de mois de mai, dans la préfecture de la Vakaga, aucune aide n’est encore arrivée. Cette crise affecte près de 45 000 personnes.

Kaga-Bandoro : Un enfant une femme blessés par des coupeurs de route

Kaga-Bandoro, 28 juin 2012 (RJDH) – Un coupeur de route a blessé par balles une femme et un enfant, et d’autres braqueurs s’en sont pris à des voyageurs de la Nana-Gribizi (nord) au cours des deux dernières semaines.

Une femme et son bébé, âgé de deux semaines, du village Ngoumourou, ont été attaqués par un homme armé non identifié. Les deux personnes ont été transférées à l’hôpital de Kaga Bandoro.

Patrick Sanga, le mari de la femme blessée, a confirmé que celle-ci avait reçu une balle à la jambe gauche tandis que son bébé souffrait d’une fracture fermée au pied gauche.

Toujours selon cette source, elle-même au nombre des personnes attaquées, le coupeur de route les a  surpris par un coup de feu, à l’aide d’une arme de marque Kalachnikov.

Par ailleurs, dans le village de Farazala, quatre voyageurs à bord d’une moto sont aussi tombés entre les mains de malfaiteurs.

Des personnes interrogées par le correspondant du RJDH estiment que des éléments du rebelle tchadien Baba Laddé, qui ont été dispersés au mois de février, se sont déguisés depuis en coupeur de route et qu’ils commettent des exactions.

Bangui : Le directeur du complexe pédiatrique demande pardon aux parents des enfants décédés

Bangui, 28 juin 2012 (RJDH) – Le directeur du complexe pédiatrique de Bangui a demandé pardon, en son nom et au nom de son personnel, aux parents des enfants décédés pendant la grève, le mardi 26 juin, du personnel d’appui.

« Nous demandons pardon aux parents des enfants qui ont succombé pendant la grève. Nous sommes  prêts à répondre à tout parent qui se présenterait pour revendiquer quoi que ce soit par rapport au décès de son enfant. C’est leur droit, personne ne peut les empêcher », a déclaré Jean-Chrysostome Gody, directeur du complexe pédiatrique.

Une femme, prénommée Josiane, mère d’un enfant hospitalisé et qui a vécu les faits le mardi 26 juin, déplore cette grève qui, selon elle, a occasionné des pertes de vies. « Ce n’est pas bon, cette manière de se révolter, a-t-elle dit. C’est trop brusque. Par conséquent, ce sont des enfants qui sont morts, faute d’assistance et de soins ».

La direction de la  pédiatrie, en collaboration avec l’inspection du travail, a organisé un atelier de renforcement de capacité de son personnel d’appui, le jeudi 28 juin, sur les procédures d’une grève et un aperçu du code du travail afin de mieux informer le personnel.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches