Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 03:02

 

 

 

RCA-sud-Est.JPG 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de lhomme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

Mboki : Deux éléments de la LRA se sont rendus

Mboki, 24 mai (RJDH) – Deux jeunes, dont l’un âgé de 25 ans et l’autre d’environ 17 ans,  se réclamant de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony,  se sont rendus le 22 mai dernier aux Forces armées centrafricaines (FACA), à 3 kilomètres de la ville de Mboki, a rapporté ce matin le correspondant de RJDH sur place.

Selon les informations rapportées par le correspondant, les deux jeunes se sont rendus aux éléments des FACA qui assuraient la sécurité d’un véhicule de transport en commun, en provenance de Bangui et à destination de Mboki.

Après s’être présentés à ces militaires centrafricains, ces jeunes se sont rendus. Ils ont ensuite demandé aux soldats de les accompagner pour récupérer les armes qu’ils avaient cachées non loin de la route. Deux armes automatiques de marque AK-47 et des chargeurs garnis ont été récupérés.

Selon un officier de l’armée centrafricaine contacté par notre correspondant, ces deux éléments ont été maintenus à la base des FACA à Mboki, le jour de leur reddition, avant d’être remis ce mercredi à l’armée ougandaise. Ils ont été ensuite transférés à Obo, puis à Nzala, au Sud-Soudan, où se trouve l’Etat-major des forces de l’Union Africaine de lutte contre la LRA.

D’après les explications du colonel Milton, des forces ougandaises, interrogé par Radio Zereda à Obo, les deux jeunes auraient affirmé s’être évadés lors d’une attaque de l’armée ougandaise contre une de leur base, le 4 mai dernier, sur le territoire centrafricain. Ces deux combattants sont de nationalité ougandaise.

 

Ndélé : 7 véhicules interceptés par des hommes armés

Ndélé, 24 mai (RJDH) – Sept véhicules, en provenance de Bambari et à destination du Soudan, ont été interceptés hier par deux hommes armés, non identifiés, à 80 kilomètres de la ville de Ndélé, a rapporté le correspondant du RJDH.

Les chauffeurs de chaque véhicule ont été contraints de donner une rançon de 150 000 FCFA aux malfrats avant d’être libérés, a rapporté le correspondant. Aucune perte en vie humaine n’a été déplorée.

Selon Salé Ibrahim, un des conducteurs, ces hommes ont pris, en plus de l’argent,  cinq vélos, des cartons de biscuits et d’autres marchandises.

Cependant, le même conducteur a révélé aussi que deux autres véhicules, en provenance de Ndélé et à destination de Bambari, ont été également dépouillés par ces bandits.

 

Kaga-Bandoro : Tentative d’explication sur l’affaire des produits PAM

Kaga-Bandoro, 24 mai (RJDH) – Le préfet de la Nana-Gribizi, Augustin Yangana Yaoté, a présenté ce matin un échantillon des produits PAM, présumés avariés et distribués il y a deux semaines à la population, à la mission conjointe PAM/gouvernement arrivée ce matin à Kaga-Bandoro, a rapporté le correspondant du RJDH sur place.

« Nous croyons que c’est une erreur qui s’est produite, car nous ne pouvons pas remettre en cause le partenariat qui existe entre le Programme alimentaire mondial et la Centrafrique, qui date de 1969 », a déclaré le préfet. Il a fait savoir que les explications données par les responsables du PAM sur cette affaire sont  convaincantes en ce qui concerne une partie des produits.

Par contre, a-t-il dit, « nous croyons que la date de péremption du 23 janvier 2012 marquée sur les bidons d’huile ne peut être appréciée de la même façon que les sacs de farine de maïs dont la cause de dommage est la moisissure liée à un problème de stockage », a-t-il relevé.

De son côté, Edouard Mézéimana, directeur adjoint du PAM et membre de la délégation, défend son organisation. « Notre mission est de lutter contre la faim et d’apporter une aide aux personnes vulnérables. Le problème des produits avariés se situe au niveau des capacités de conservation des véhicules de transport », a-t-il indiqué.

Patrick Badilou Gnabodé, inspecteur central du ministère de l’Intérieur, s’est félicité de la vigilance de la population et des autorités locales, qui a permis de déceler rapidement cet incident.

D’après les informations, un échantillon de ces produits devrait être acheminé à Bangui pour analyses scientifiques. Signalons qu’un comité de suivi de cette affaire a été mis en place. Il est composé du préfet de la Nana Gribizi, du député de Kaga-Bandoro 1, du sous-préfet de la même ville, du chef de secteur sanitaire de Kaga-Bandoro, du commissaire de police et du maire.

 

Mbaïki : Le paludisme, première cause de mortalité dans la Lobaye

Mbaïki, 24 mai (RJDH) – Le paludisme constitue la première cause de mortalité dans la préfecture de la Lobaye, en 2011, a indiqué le Dr Elisée Tézo, médecin en chef du district sanitaire de Mbaïki, a rapporté ce matin Radio Songo.

Cette constatation a été faite, hier lors de la présentation du bilan annuel de la situation sanitaire dans la Lobaye. Selon le médecin, le district sanitaire de Mbaïki a enregistré en 2011 plus de 60 000 malades, dont plusieurs décès attribuables au paludisme.

En dehors du paludisme, il y a aussi les difficultés liées à la prise en charge du VIH/sida. Le Dr Tézo mentionne le manque de médicaments antirétroviraux, la malnutrition chez les malades du sida en 2011 et le dysfonctionnement des centres de gestion de ces médicaments.

Selon le médecin, le district sanitaire de Mbaïki envisage, pour l’année 2012, d’intensifier la surveillance épidémiologique, d’augmenter la couverture médicale et de redynamiser le centre de santé.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches