Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 19:34

 

 

 

Centrafrique-Bengassou 0

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

Kaga-Bandoro : Jean Jacques prononce la dissolution de l’APRD

Kaga-Bandoro, 18 mai (RJDH) – L’ex groupe rebelle de l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), a été dissout hier à Kaga-Bandoro, par son président, Jean Jacques Démafouth,  à l’occasion de la clôture de la mission de désarmement de ses éléments, a rapporté  le correspondant du RJDH.

«  La paix est revenue dans la Nana-Gribizi, l’APRD est dissoute sur toute l’étendue du territoire centrafricain », a déclaré Jean Jacques Démafouth qui affirme avoir mis un terme à la lutte armée au profit de la lutte politique. Les officiers de l’APRD, les colonels Wafio et Lakoué Maradas, ont également déposé les armes tout en adhérant à la déclaration de leur leader.

« Nous nous engageons devant Dieu et devant  la population de la  Nana-Gribizi de ne plus reprendre les armes. Nous contribuerons désormais au développent de notre pays. Il faudrait que le gouvernement nous donne les moyens adéquats pour intervenir dans des domaines tels que l’agriculture, l’élevage, la pêche entre autres»,  a indiqué le colonel  Maradas Lakoué.

Le ministre en charge du désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants, Xavier Sylvestre Yangongo, s’est félicité de l’APRD. Il a invité les autres  groupes armés à suivre son exemple. Il a par ailleurs demandé à la population d’accueillir les ex-combattants avec fraternité.

Créée au lendemain des élections présidentielles et législatives de 2005, l’APRD est le premier groupe armé centrafricain à franchir l’étape de désarmement de ses ex-combattants (environ 5000 hommes). Son leader, Jean Jacques Démafouth, a créé un parti politique, la Nouvelle alliance pour le progrès (NAP), sous la bannière de laquelle il s’est présenté à l’élection présidentielle de 2011.

 

Rafaï : Les déplacés sensibilisés sur le VIH/Sida

Rafaï, 18 mai (RJDH) – Plus de 500 déplacés internes du site 2 de la ville de Rafaï, ont été sensibilisés sur le  VIH/SIDA. L’activité s’est déroulée le mardi 15 mai, à l’initiative de l’ONG Merlin, en partenariat avec  l’Association pour le développement de Rafaï (ADRAF), a rapporté le correspondant du RJDH sur place.

La sensibilisation a porté sur les modes de prévention et de transmission du VIH/SIDA, les   maladies opportunistes telles que le Zona, la diarrhée, la tuberculose, la méningite, la dermatose. Les déplacés ont été également informés sur la prise en charge du Sida, grâce aux produits antirétroviraux.

Le chef du centre de santé de Rafaï, Alfred Kanzila, a précisé que cette activité s’inscrit dans le cadre des objectifs  que le gouvernement centrafricain et l’ONUSIDA se sont fixés en matière de lutte contre le sida, d’ici à 2015. Ces objectifs sont  ‘’zéro nouvelle infection, zéro discrimination, zéro décès lié au VIH/SIDA’’.

Cette campagne visait à informer davantage la population en général et les déplacés en particulier, sur les risques de contamination, les modes de prévention, la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA et les avantages liés au dépistage volontaire.

 

Mbaïki : La gendarmerie annonce le transfert des 3 présumées sorcières à Boda

Mbaïki, 18 mai (RJDH) – Les trois femmes accusées de sorcellerie et maintenues à la brigade de la gendarmerie de Mbaïki, depuis le mardi 15 mai, seront transférées à la brigade de Boda, pour compétence, a annoncé ce matin Radio Songo.

Le commandant de compagnie de la brigade de la gendarmerie de Mbaïki a annoncé que ces femmes seront transférées à Boda pour la suite de l’enquête, parce que le village où elles ont été accusées, se trouve dans cette Sous-préfecture.

L’Agent-terrain du Conseil danois pour les réfugiés (DRC), Eloge Ibrahim, a indiqué que depuis leur arrestation le lundi dernier, DRC leur porte de l’assistance en leur fournissant de la nourriture et des médicaments.

Il a fait savoir que DRC pourrait également mobiliser des avocats pour défendre ces femmes accusées de sorcellerie.

 

Zémio : Un homme de 34 retrouvé tué par des hommes armés

Zémio, 18 mai (RJDH) – Un homme âgé de 34 ans a été tué le jeudi 17 mai, au village Komonongo, à 65 Km de la ville de Zémio, a annoncé le correspondant du RJDH.

La victime se rendait, à Zémio, à  bicyclette,  pour vendre du gibier. A deux kilomètres de son village, il est tombé sur des hommes armés qui l’ont attaqué et égorgé. Ses bagages ont été emportés et son corps abandonné au bord de la route.

Les auteurs de cet acte ne sont pas encore identifiés, mais la population l’attribue aux éléments de l’Armée de résistance du seigneur de Joseph Kony.

 

Kaga-Bandoro : La campagne économique 2012 est lancée

Kaga-Bandoro, 18 mai (RJDH) – Au total 14 groupements agropastoraux de la ville de Kaga-Bandoro,  ont reçu chacun, du matériel agricole  et la somme de 50.000 Fcfa des mains du ministre des eaux et forêts, Emmanuel Bizot, ce matin dans le cadre de la campagne économique 2012, a rapporté notre correspondant.

En sa qualité de ministre résident de la préfecture de Nana-Gribizi, Emmanuel Bizot a remis des machettes, des houes, des pioches, des haches, des cuvettes, des bâches et 50.000 Fcfa aux 14 groupements agricoles, pour leur permettre de relancer l’agriculture et lutter contre l’insécurité alimentaire dans leur région.      

« Les outils agricoles distribués constituent un acte de développement du secteur agricole pour la population, qui a été fragilisée par les conflits militaro-politiques »,  a souligné François-Blaise Yakité, président de la sous fédération des producteurs agricoles de Kaga-Bandoro.

Il a demandé au gouvernement de multiplier les aides en faveur de la population de Kaga Bandoro, pour que ce secteur reprenne son élan comme avant les conflits armés.

 

Mbaïki : Fin de la grève des instituteurs contractuels

Mbaïki, 18 mai (RJDH) – Les instituteurs contractuels de la ville de Mbaïki, ont repris ce matin les activités pédagogiques, après trois jours d’arrêt de travail, a annoncé Radio Songo.

Cette décision a été prise au terme d’une réunion avec le chef de secteur scolaire de la Lobaye, Alfred Feïdangaro. Ils ont toutefois annoncé qu’ils boycotteraient les épreuves du concours d’entrée en 6ème qui se dérouleront le lundi prochain, si une solution n’était pas trouvée à leur revendication.

Ceux de la ville de Ndélé ont également repris les enseignements ce matin. Ils promettent de reprendre la grève d’ici la semaine prochaine.

Rappelons que les instituteurs contractuels du pays ont observé une grève de trois jours pour demander leur intégration dans la fonction publique, après la fin de leur contrat en juin 2012.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches