Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 22:59

 

 

 

Carte-Centrafrique-Generale-

 

 

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine

Contact: 00 236 70909278 – rjdh.car@gmail.com   http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com 

 

Bangui, 25 Avril 2012

Obo : Des soldats centrafricains à l’école américaine pour attaquer la LRA

La formation du contingent des Forces armées centrafricaines (FACA) déployés dans le Haut-Mbomou dans le cadre de la lutte contre l’Armée de résistance du seigneur (LRA), a démarré le 24 avril à Obo, a annoncé ce matin radio Zéréda.

L’encadrement est assuré par les conseillers militaires américains basés depuis plusieurs mois à Obo pour la circonstance. Les soldats centrafricains sont initiés aux techniques de combat.

Selon un officier des FACA, cette formation ne concerne que les soldats centrafricains qui sont encadrés pour adopter le système de combat américain. Les forces des autres pays affectés par la LRA sont également formées dans leur propre pays avant l’entame d’assaut collectif contre Joseph Kony.

Il faut rappeler que les Nations Unies et l’Union africaine sont dans la perspective de la constitution d’une force régionale de 5000 hommes pour capturer Joseph Kony. Les conseillers militaires américains ont été déployés en Centrafrique pour assurer l’encadrement technique des soldats.

 

Berberati : Des cas de viols sur mineures signalés

Le commissariat de police de Berberati a enregistré entre le 18 et le 22 avril, deux cas de viol commis sur des mineures âgées de 3 et 6 ans, a rapporté radio Zoukpana.

Le premier cas enregistré le 18 avril est celui d’un adulte de 25 ans qui a violé une fille de 6 ans, une ‘’attardée mentale’’ qui partage la même maison que lui. Interpellé par la police, le présumé coupable de cet viol a rejeté les accusations. Mais après une consultation, le médecin chef de l’hôpital de Berberati, Dr Thierry Déoundé, a confirmé que la fille a été violée. Le second forfait a été commis par un homme âgé de 30 ans sur une fillette de 3 ans. Le diagnostic de Dr Thierry Déoudé a également révélé que l’enfant a été violé. Pour le moment la victime se trouve à l’hôpital régional de Berberati pour des soins. Elle souffre de diarrhée, de vomissements et a des douleurs au bas-ventre.

Les deux présumés coupables de viol sont maintenus au commissariat de police de la ville de Berberati depuis le 18 avril pour le premier et le 22 avril pour le second pour des enquêtes.

 

Bangui : les ONG War Child et JUPEDEC pour la protection des enfants dans le Sud-est

Le Chargé des programmes de l’ONG britannique War Child, Guillaume Caillot, a présenté mardi à radio Notre Dame, les activités de prise en charge des enfants victimes de conflits dans le Mbomou et le Haut-Mbomou.

Guillaume Caillot a fait savoir que son organisation est spécialisée dans la protection des enfants affectés par les conflits. En RCA elle travaille à Rafaï et à Zémio en collaboration avec la JUPEDEC, (Jeunesse unie pour la protection de l’environnement et de développement communautaire), une ONG nationale.

Il a fait remarquer que les deux préfectures du sud-est ont été identifiées à cause de la présence de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) dont les enfants sont les principales victimes. Les actions sont orientées dans le domaine de l’éducation en faveur des enfants déplacés.

L’ONG War child est installée en Centrafrique depuis et un an et met en oeuvre des projets de protection des enfants. En dehors de la JUPEDEC, elle appuie aussi les activités de la Fondation Voix du coeur qui prend en charge les enfants de la rue à Bangui.

 

Mbaïki : La population se plaint de la cherté de la vie

La population de Mbaïki se plaint de la cherté de la vie. Les prix des aliments et des produits de première nécessité (savon, sucre, huile d’arachide entre autres) ont considérablement augmenté, a rapporté ce matin radio Songo.

Qu’il s’agisse des produits manufacturés, des produits de cueillette ou agricoles cultivés sur-place, les prix laissent à désirer. « Le morceau de savon de 200 g qui se vendait à 125 Fcfa est actuellement vendu à 200 Fcfa, le litre d’huile d’arachide est passée de 1200 Fcfa à 2000 Fcfa et le prix de la petite cuvette de manioc est passé de 1200 Fcfa à 2000 Fcfa », a indiqué radio Songo.

Les vendeurs interrogés ont répondu qu’ils éprouvaient, eux-aussi, des difficultés à s’approvisionner auprès des fournisseurs qui vendent cher les produits. Les femmes vendeuses ont quant à elles expliqué qu’elle ont augmenté les prix des produits agricoles et diminué la quantité des produits de cueillette à cause de l’augmentation des prix des produits de première nécessité ».

Il faut rappeler que le ministère du commerce avait annoncé la publication d’un arrêté de gel de prix de certains produits de première nécessité dans les autres préfectures du pays après celui de Bangui rendu public le 11 avril dernier et dont l’application reste un problème.

 

Bambari : Un homme brûlé par sa femme

 

Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été brûlé par sa femme avec de l’huile de palme chaude à 90°C sous le coup de la colère dans un chantier d’extraction de diamant artisanal, à 78 km dans la sous-préfecture de Bakala, rapporté ce matin radio Linga.

« Il s’agit d’un malentendu qui nous opposait. Nous avions commencé à discuter et brusquement elle m’a aspergé avec l’huile de palme qui devait servir à préparer des beignets. Après avoir commis l’acte, elle s’est enfuie avec un bébé d’un mois au village Mourouba dans la sous-préfecture des Mbrés », a expliqué la victime transférée actuellement à l’hôpital de Bambari pour des soins.

L’événement s’est produit le dimanche 22 avril. La victime a reçu des brûlures depuis l’épaule droit jusqu’au bas-ventre.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches