Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 00:31

 

 

 

RCA carte-2

 

 

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine

Contact: 00 236 70909278 – rjdh.car@gmail.com - http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com

 

Bangui, 23 Avril 2012

 

Bambari : Une vie dure pour les enfants vulnérables

Au total 317 enfants vulnérables faisant partie des 707 enregistrés par l’Association centrafricaine chrétienne de Bambari et hébergés par des familles d’accueil, ont quitté l’école et leur famille d’accueil pour manque de prise en charge, a rapporté ce matin radio Linga.

D’après les informations recueillies par radio Linga, ces 317 enfants sont ceux qui éprouvent des difficultés et qui ont été obligés de repartir dans la rue parce que leurs parents adaptifs n’ont plus les moyens de répondre à leurs besoins.

Selon le président de l’association, Symphorien Goundou, les familles ne reçoivent plus les subventions qui leur permettaient de faire face aux besoins des enfants. Il a expliqué que depuis 3 ans, l’association mobilisait de l’argent qu’elle donnait aux familles d’accueil pour la prise en charge des enfants. Mais ces derniers temps, les membres de l’association n’y arrivent plus, ce qui a mis les familles en difficulté.

Il faut préciser que 707 enfants (357 filles et 190 garçons) en situation difficile ont été enregistrés par l’Association centrafricaine chrétienne, une initiative de l’église apostolique. Parmi eux, 357 sont scolarisés.

 

Bambari : Un sentiment de peur chez les élèves de la Ouaka

Depuis un mois, les élèves des villages situés sur l’axe Bakala (78 km) de Bambari et l’axe Kouango (140 km) ont peur d’aller à l’école à cause des attaques sporadiques des éléments du rebelle tchadien dispersés dans la brousse, a rapporté ce matin radio Linga.

« Sur 70 élèves inscrits pour l’année en cours dans une des écoles, 30 ne viennent plus au cours malgré les multiples sensibilisations à l’égard des parents pour libérer les enfants à venir en classe », a déploré le président préfectoral de l’association des parents d’élèves, Ndambio Yassi dans un entretien avec radio Linga ce lundi.

D’après les informations, depuis qu’ils ont subi les assauts des forces armées centrafricaines et tchadiennes, les villages situés l’axe Bakala et Kouango, subissent à intervalle régulier, des actes de violence des éléments de Baba-Laddé qui viennent piller les villages, d’où le sentiment de peur.

 

Boali : La communauté peulh se dit victime de discrimination à l’hôpital

Les peulhs habitant le quartier Harandé à Boali ont critiqué hier les difficultés d’accès aux services de santé, au cours de la réunion mensuelle initiée par le chef de centre de l’hôpital de et le comité de gestion de l’hôpital pour sensibiliser la population sur l’importance des services sanitaires, a rapporté ce matin radio ICDI.

Selon eux, en dehors des problèmes financiers qui les empêchent d’aller à l’hôpital, le personnel soignant ne leur réserve pas un bel accueil, c’est pourquoi ils n’ont pas le courage de se rendre au centre de santé. Les organisateurs de la rencontre ont promis de tout faire pour améliorer la situation.

Il convient de signaler qu’une rencontre mensuelle avec la population a été initiée par le nouveau chef du centre de santé de Boali. L’objectif est de recueillir les impressions de la population sur les prestations du personnel de santé afin de chercher à améliorer les services.

Pendant la rencontre, les communautés sont informées sur les nouveaux tarifs des frais de consultation et des prix des médicaments de la pharmacie communautaire.

 

Bangui : Des moustiquaires imprégnées seront distribuées à Sibut

Des moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée seront distribuées aux femmes enceintes dans la sous-préfecture de Sibut, chef-lieu de la préfecture de la Kémo, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril prochain, a annoncé ce matin le ministre de la santé, Jean Michel Mandaba dans une déclaration.

Au cours de cette journée dont le thème est « Maintenir le progrès, sauver les vies, investir dans la lutte contre le paludisme », les femmes enceintes qui se présenteront à l’hôpital pour leur 1ère consultation prénatale recevront ces moustiquaires pour se protéger contre le microbe du paludisme, a indiqué Jean Michel Mandaba. Il a par ailleurs déploré le comportement de certains bénéficiaires de moustiquaires qui les ont utilisées à d’autres fins, aggravant ainsi le risque d’atteinte de cette maladie.

Il a fait remarquer que le paludisme est une préoccupation en Centrafrique et que la population devrait adhérer à la stratégie nationale afin de réduire la prévalence et le taux de mortalité liés à cette maladie.

 

Boali : des jeunes formés pour lutter contre le sida

 

Les jeunes des différentes confessions religieuses de Boali ont suivi samedi dernier une formation sur les techniques d’approche et de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH-Sida, a rapporté ce matin radio ICDI.

Organisée par le club ICDI, cette formation vise à mobiliser les jeunes contre les IST et le VIH-Sida dans la sous-préfecture de Boali, à travers des activités et des pratiques de prévention de la transmission.

« Notre intention est de former les jeunes pour qu’ils deviennent des sensibilisateurs auprès de la population locale pour qu’elle puisse accepter de se faire dépister ; c’est pourquoi nous leur avons enseigné les techniques d’approche », a déclaré le médecin formateur, Eloi Nicaise Bofoungou.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches