Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 22:09

 

 

 

bouar

 

 

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

 

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine

Contact: 70 90 92 78/ 75 20 49 36 – internewsrca@gmail.com

 http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com

 

Bangui, 11Avril 2012

Boda : Environ 500 sans-abris après une grande pluie

Environ 500 personnes sont sans-abris depuis deux jours à Boda, suite à une pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville dans la nuit du 9 au 10 avril 2012, a rapporté ce matin radio Songo.

D’après les chiffres donnés par la Croix rouge locale de Boda, rapportés par radio Songo de Mbaïki, 122 familles ont été touchées par cette catastrophe. Parmi les sinistrés on dénombre 325 enfants dont l’âge varie de 2 à 18 ans et 28 femmes enceintes, soit environ 500 victimes.

Le président préfectoral de la Croix-Rouge de Mbaïki, Pascal Kiki a lancé un appel aux personnes de bonne volonté pour venir en aide aux sinistrés.

 

Bambari : Un bilan mitigé de la situation sanitaire dans la Ouaka en 2011

280 personnes sur les 40128 malades admis dans les différents centres de santé et les hôpitaux de la préfecture de la Ouaka, en 2011 ont trouvé la mort, d’après les données du bilan annuel présenté par le Dr Ernest Kalton, chef de la préfecture sanitaire de la Ouaka, a rapporté ce mercredi radio Béoko.

Selon Dr Ernest Kalton, sur ces 280 décès enregistrés en 2011, la majorité est infantile. Les principales maladies à l’origine de ces décès chez les enfants sont surtout le paludisme, l’anémie et la diarrhée.

Les autres causes sont également le sous-équipement qui ne permet pas au personnel soignant de faire des interventions d’urgence. « le manque de moyens roulants et de communication, le retard dans la riposte, l’insuffisance de personnel qualifié, l’absence des kits pour faire face aux urgences au moment des accouchements, la dégradation des routes, des ponts et des bacs sont les principales difficultés qu’a rencontré le centre hospitalier de Bambari», a ajouté le chef de la préfecture sanitaire de la Ouaka.

Il a également noté la faible participation des femmes (50%) aux consultations prénatales et sont exposées à un accouchement à risque. En matière de lutte contre le VIH-Sida le Dr Ernest Kalton a souligné les difficultés de fonctionnement du centre de dépistage volontaire, notamment le manque de motivation du personnel, les ruptures à répétition des produits réactifs pour le dépistage volontaire du VIH et de la tuberculose.

Boali : Des cas d’anémie sévère constatés

D’après un reportage de radio ICDI, la crise de paludisme, la malnutrition et la parasitose intestinale sont à l’origine des multiples cas d’anémie sévère chez les enfants de moins de 5 ans à Boali.

D‘après les responsables du centre de santé de Boali contactés par radio ICDI, entre le 1er et le 11 avril 2012, 24 cas d’anémies qui ont nécessité une transfusion sanguine ont été enregistrés, soit une moyenne de 4 à 5 cas par jours.

Par ailleurs, le personnel soignant regrette le comportement des parents. « Ils attendent toujours longtemps à la maison avant de se décider et souvent, lorsqu’ils arrivent à l’hôpital, l’enfant est presqu’à l’agonie, et il devient très difficile de faire les prélèvements », a déploré Simplice Pounoumoudjou, technicien supérieur de laboratoire au centre de santé de Boali.

 

Berberati : La crise continue à la Mairie

 

Le sous-préfet intérimaire de Berberati, Bernard Mokom, a abrogé mardi 10 avril, la décision communale qui relève de leurs fonctions certains employés, après la dernière grève du personnel, a rapporté ce matin radio Zoukpana.

Cette décision a été prise au cours d’un conseil municipal extraordinaire tenu la semaine dernière. Pour les employés, il s’agit d’un règlement de compte des autorités municipales contre ceux qu’elles qualifient d’« instigateurs » de la dernière manifestation. La décision a suscité un soulèvement du personnel. C’est ainsi que le sous-préfet a décidé d’annuler cet acte.

Il faut rappeler que le personnel de la Mairie de Berberati, qui affirme accuser un arriéré de salaire de 31 mois, avait observé un arrêt de travail. Le 31 mars, un salaire d’un mois leur a été versé.

Signalons que dans ce mouvement du personnel décidé par la Mairie, certains employés ont été mis d’office à la retraite et d’autres relevés de leurs fonctions. La crise qui secoue la Mairie de Berberati se poursuit encore.

 

Bangui : Le DG de la gendarmerie annonce une conférence de presse sur l’affaire SONATU

La direction générale de la gendarmerie chargée de la gestion provisoire des affaires de la Société nationale de transport urbain (SONATU), a annoncé ce matin l’organisation, le samedi prochain, d’une conférence de presse pour « faire la lumière » sur le dossier.

L’annonce a été faite par le Directeur général de la gendarmerie, le colonel Pierre Chrysostome Sambia, au cours d’une rencontre avec le RJDH qui allait chercher à savoir pourquoi les élèves gendarmes ont été consignés depuis le week-end à la place des receveurs et des hôtesses.

Le colonel s’est réservé de répondre à cette question mais a promis d’organiser une rencontre avec la presse. « Cette conférence de presse sera pour moi l’occasion de tirer au clair toutes les informations sur la société et pourquoi la SONATU allait tomber en faillite », a-t-il précisé.

D’après lui, durant les quelques jours de prestation des élèves-gendarmes, une amélioration a été constatée dans les recettes journalière de la société.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches