Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 23:10

 

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA) 

 

Obo : Une personne tuée et une autre capturée par la LRA

 

 

rebelles-de-la-lra.jpg

 

 

Obo, 13 novembre (Un homme âgé de 51 ans a été tué ce matin dans un village, à environ cinq kilomètres de la ville d’Obo (sud-est), par des rebelles de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony. L’homme a été enlevé dans son village avant d’être abattu.


 L’annonce de la mort de cet homme a été faite par un élément d’autodéfense qui accompagnait des éléments de l’armée ougandaise dans la poursuite des rebelles, après leur attaque. « C’est pendant un échange de tir entre les forces ougandaises et les rebelles que l’homme a reçu une balle », a fait savoir la source.


De même, un jeune récolteur de vin de palme a été enlevé le lundi 11 novembre, toujours par des éléments de la LRA. L’otage faisait partie d’un groupe d’hommes parti en brousse et au bord d’un cours d’eau pour la même activité.


« Quand ils ont aperçu les rebelles ils se sont jetés à l’eau pour se sauver. Ne savant pas nager, l’otage s’est fait capturé par les éléments de la LRA », a témoigné Jacques Ngbodoulezere, un des rescapés. Le corps a été récupéré et inhumé ce mardi.

 

 

 

Zémio : Des leaders communautaires initiés à la prévention des conflits

 

 

RCA sud Est

 

 

Zémio, 13 novembre (RJDH)–Des leaders communautaires de la ville de Zémio (sud-est) ont été entretenus du 6 au 8 novembre dernier sur la médiation et la prévention des conflits intercommunautaires dans la ville de Zémio. C’est une activité organisée par l’ONG internationale Coopi.


 Selon les initiateurs de ce programme, l’objectif est d’outiller ces leaders communautaires des techniques de base afin qu’ils soient à même de prévenir des conflits qui opposent souvent les membres de leurs communautés. Il s’agit également de leur montrer comment entamer la médiation pour éviter une crise.


Joséphine Zoungoupé, cheffe du quartier Sangombrani affirme qu’à travers cette formation, les chefs des quartiers et de villages seront en mesure de gérer les problèmes de leurs administrés et promouvoir la paix.

« Nous avons reçu beaucoup de connaissances, cela va nous permettre de sensibiliser nos populations pour une paix durable dans nos communautés », a souligné un des chefs de quartier, participant à la formation.

 


Bambari : La communauté peulh impliquée dans la lutte contre la tuberculose

 

 

femmes-peules-a-Paoua.jpg

 

 

Bambari, 13 novembre (RJDH)–Une campagne de sensibilisation contre la tuberculose, à l’intention de la communauté peulh, est lancée ce mardi 13 novembre, au centre de dépistage volontaire de la ville de Bambari (centre). C’est un programme soutenu par la Banque mondiale.


L’objectif de cette initiative est d’amener la communauté peulh à prendre conscience de cette maladie d’une part, d’impliquer cette catégorie de la population centrafricaine dans la lutte contre la tuberculose d’autre part.


Le chargé du volet  tuberculose de l’Association des œuvres médicales pour la santé en Centrafrique  (ASSOMESCA), Jean Alain Danga,  a affirmé qu’une centaine de relais communautaires sont installés dans les sous-préfectures de Grimari et Bambari pour sensibiliser les peulhs afin de freiner la propagation de cette maladie.


L’activité a été organisée par l’ASSOMECA, en collaboration avec le ministère de la Santé publique, de la population et de lutte contre le VIH/sida.

 


 

Bangui : Une présumée sorcière assassinée

 

Bangui, 13novembre (RJDH)–Une femme âgée  dans la quarantaine, accusée d’avoir envoûté un enfant, a été assassinée, le dimanche 11 novembre, au  quartier Yangato, dans le 5ème  arrondissement de la ville de Bangui.


D’après les témoignages recueillis, cette femme aurait reconnu, sous la pression des parents de l’enfant, avoir envoûté un mineur décédé des suites d’une courte maladie. Pris de colère, les parents de ce dernier l’ont tuée.


« Elle a été décapité à l’aide d’une hache par un des agresseurs », a expliqué un témoin du drame sous couvert de l’anonymat.


Les instigateurs de ce crime se sont enfuis, et le corps de la victime a été transféré à la morgue de l’hôpital communautaire de Bangui.


« La gendarmerie qui a ouvert une enquête, a laissé des consignes aux gardiens de la morgue pour  signaler la présence de toute personne qui tenterait d’enlever le corps du mineur qui se trouve aussi à l’hôpital communautaire de Bangui », a expliqué le témoin.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches