Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 19:10

 

 

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 


 

Zemio : Les activités socioéconomiques paralysées après une pluie torrentielle

 

 

une-innondation.jpg

 

 

Zemio, 5 novembre 2012 (RJDH) – Les activités socioéconomiques sont paralysées depuis presqu’une semaine dans la ville de Zemio (sud-est).  Une pluie torrentielle qui s’est abattue dans la région a fait déborder de son lit, la rivière qui divise la ville en deux. Il devient alors difficile à la population de vaquer librement à ses occupations.


Le pont assurant la liaison entre les deux parties de la ville est devenu infranchissable. Il  devient difficile à la population de traverser dans les deux sens. « Il est difficile pour nous de traverser et d’aller vers la ville, pour écrouler nos produits », a témoigné Paul Lengodou, gérant et transporteur, habitant la localité.


Même inquiétude du côté des agriculteurs. Jeannette Ouikpio, agricultrice  explique que, « nous ne pouvons pas  nous rendre au champ, ni au marché pour vendre nos produits. La situation est vraiment difficile ».


Cette situation est la 3e du genre, après celles de 1992 et de 1997, où la ville a été paralysée pendant plusieurs semaines à cause de la pluie.

 


 

Berberati : Des officiers de police judiciaire interpellés sur les respects des procédures

 

Berberati, 5 novembre 2012 (RJDH) – Les officiers de police judiciaires de la ville de Berberati (ouest) ont été interpellés le vendredi 2 novembre 2012, par le procureur de la république, Anatole Ouedemona et le président du tribunal de grande instance de la ville, Jacob Bonaventure Gaveau. Il s’agit de les mettre en garde, sur plusieurs cas d’irrégularités enregistrés dans les procédures judiciaires dans la région.


Selon le procureur et le président du tribunal de Berberati, les arrestations arbitraires, le non -respect du délai de garde à vue et beaucoup d’autres délits de justices sont devenus monnaie courante ces derniers temps dans la ville. Les officiers de police judiciaire sont donnés responsables de ces actes.


Pour Anatole Ouedemona, « seul le procureur a le pouvoir de délivrer un mandat d’arrêt et d’amener à un individu et non les officiers de police judicaire ». Le président du tribunal de Berberati a pour sa part, présenter son inquiétude face au manque de professionnalisme dont certains gendarmes et policiers font preuve, dans l’exercice de leur fonction.


En réponse, les officiers de police judicaires, constitués de policiers et de gendarmes ont reconnu les faits qui leur sont reprochés  et promettent de déployer tous les efforts pour le respect du code de procédure pénale et d’appliquer la loi dans l’exercice de leur fonction.

 


 

Batangafo : Un comité de gestion des crises entre agriculteurs et éleveurs mis en place

 

Batangafo, 5 novembre 2012 (RJDH) – Un comité chargé de la prévention et de la gestion des crises entre les agriculteurs et les éleveurs de la ville de Batangafo (nord) a été mis en place, le samedi 3 septembre. C’est un comité mixte composé d’éleveurs et d’agriculteurs, en prélude à l’arrivée de la saison sèche où les problèmes se multiplient entre les deux communautés.


L’équipe est composée de huit  membres issus équitablement des deux camps, ce comité a été mis en place en présence des autorités administratives de la localité, lors d’une assemblée générale, le sous-préfet de Batangafo, Edmond Sako, a demandé à ces leaders de se mettre automatiquement au travail, afin de résoudre définitivement les problèmes entre éleveurs et agriculteurs.


Il ne se passe jamais une saison sèche sans un problème entre éleveurs et agriculteurs. Ces derniers accusent les premiers d’avoir détruire leurs champs avec leurs troupeaux de bœufs. Ces problèmes se soldent souvent par des cas de mort d’homme.

 


 

Zemio : La population invitée à coopérer pour la traque à la LRA

 

 

joseph-kony-wanted

 

 

Zemio, 5 novembre 2012 (RJDH) – La population de la ville de Zemio (sud-est) est appelée à coopérer dans la lutte contre la rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et son chef Joseph Kony. C’est à l’issue d’une réunion qui s’est tenue, le samedi 3 novembre, dans la ville et  animée par les conseillers militaires américains, basés à Obo.


Pendant cette réunion qui a regroupé toutes les couches sociales de la ville, les instructeurs militaires américains ont demandé à la population de coopérer avec les forces coalisées, ougandaises et centrafricaines, pour permettre l’anéantissement de Joseph Kony et sa bande.


De leur côté, les militaires américains ont affirmé qu’ils seront toujours à côté des deux forces, en leur prodiguant des conseils et des appuis logistiques pour mettre fin au phénomène LRA. L’accent a été également mis sur les moyens de communication entre autres la radio et les téléphones, qui peuvent jouer un rôle capital dans la sensibilisation contre la LRA, selon les conseillers militaires américains.


Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches