Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 22:13

 

 

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 

 

 

Bangui: Le gouvernement annonce l’homologation des prix des produits de première nécessité

 

 

Marylin Mouliom Roosalem

 

 

Bangui, 12 octobre 2012 (RJDH) – La ministre du commerce, Marlyn Mouliom Roosalem, a annoncé l’homologation des prix des produits de première nécessité, après six mois de gel. Elle en a fait mention à travers un communiqué de presse publié le jeudi 11 octobre.


« Nous nous engageons à rassurer tous les consommateurs, qui s’interrogent sur l’après de cette mesure, que le mécanisme d’homologation des prix, en parfaite concertation avec les opérateurs économiques, sera mis en permanence », a déclaré Marlyn Mouliom Roosalem.


Dans le document, la ministre a fait savoir que les prix des produits homologués seront régulièrement rendus publics pour que la population  soit informée et dénoncer les vendeurs qui ne respecteront pas la décision.


Elle a par ailleurs précisé que l’annonce de la fin du blocage des prix des produits de première nécessité ne veut pas dire la fin de la lutte contre l’augmentation sans autorisation. Les numéros d’alerte, qui sont le  70941414  et  70941515, sont toujours disponibles afin que la population puisse  dénoncer les contrevenants à la loi.


Le 11 avril dernier, face à la flambée des prix des produits de première nécessité, le ministère du commerce avait prix arrêté pour geler les prix de ces produits. Les produits concernés étaient entre autres le savon, l’huile, le sucre.

 

 

 

Bangui : Le rapatriement des éléments du FPR se poursuit

 

 

Baba laddé FPR

 

Bangui, 12 octobre 2012 (RJDH) – Le rapatriement des éléments de l’ex-rébellion tchadienne du Front populaire pour le redressement (FPR) d’Abdel Kader Baba Laddé se poursuit. Une quarantaine d’éléments sont en cours de transfert vers la frontière de la Centrafrique avec le Tchad.


Ces éléments ont quitté la ville de Bambari en milieu de semaine. Ils sont accompagnés par la force multinationale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Ils vont être remis aux autorités tchadiennes toujours dans la ville de Sido (nord).


Baba-Laddé avait annoncé le chiffre de 3000 personnes. Mais la médiation centrafricaine qui s’occupe de l’opération parle d’un millier.


La toute première vague des éléments du FPR a été remise aux autorités tchadiennes en présence de Baba-Laddé, le 8 octobre dernier. La médiation centrafricaine a instruit les autorités administratives et militaires locales de faire conduire à la frontière, les ex-rebelles tchadiens qui se présenteraient à elles.


Mais quelques éléments du FPR regroupés dans le nord ont refusé la semaine dernière de regagner leurs camarades pour être rapatriés. Ils réagissaient ainsi à la suite de la déclaration de Baba Laddé, qui leur a demandé, vendredi, le 28 septembre, de rester sur les sites de cantonnement, le temps pour lui de négocier avec le gouvernement tchadien un programme de réinsertion pour eux.

 


 

Kaga-Badoro : La délégation de la JPN mécontente du résultat des groupements

 

Kaga Bandoro, 12 octobre 2012 (RJDH) – Une équipe du ministère du  Désarmement, démobilisation et réinsertion (DRR) a effectué une mission, le jeudi 11 au vendredi 12 octobre, pour évaluer les activités des neufs groupements de la Jeunesse pionnière nationale (JPN) de Kaga-Bandoro (centre-nord). 


«  Les résultats de cette évaluation  sont médiocres parce que ces dons ont  été mal gérés par le comité de gestion de ces groupements. Il fallait renouveler les structures afin d’assurer une gestion transparente pour le développement socio-économique de notre région », a indiqué Narcisse Ndémandi, délégué de la JPN de Kaga-Bandoro.


Cette évaluation concerne les groupements de la JPN qui ont bénéficié de formations dans plusieurs domaines : la couture, la mécanique, la soudure, la maçonnerie, la menuiserie, l’agriculture et l’élevage. A l’issue de ces formations les groupements avaient reçu  des kits et  une enveloppe de 220 000 FCFA de la part du Fonds des Nations Unies pour la population.


La  jeunesse pionnière nationale de Kaga-Bandoro compte 45 jeunes dont 9 filles. Ils ont été formés en octobre 2011 et ont bénéficié d’un  appui du comité de pilotage de Kaga-Bandoro.

 


 

Boali : Des chefs de ménages initiés à l’élevage

 

Boali, 12 octobre 2012 (RJDH) – Une trentaine de chefs de ménage des localités de Boali-poste et de Bogoula (sud-ouest) ont  bénéficié des kits d’élevage, le jeudi 11 octobre, de la part du projet sécurité alimentaire de la Croix-Rouge locale.


« C’est dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire que la Croix-Rouge locale a fait ce geste. Nous essayons d’éradiquer la faim qui gagne du terrain de plus en plus  dans la ville de Boali et les périphéries », a fait savoir, Fridolin Marcelin Tchémandongo, coordonnateur local du projet sécurité alimentaire de la Croix-Rouge.


Mathieu Ouiligalé, président du sous-comité préfectoral de la Croix-Rouge locale, a insisté sur la bonne gestion de ces animaux. « Nous demandons aux responsables de chaque ménage de bien veiller sur les bêtes, d’être prudents et de les soigner afin qu’ils puissent se multiplier », a-t-il dit.


Ce don est constitué de volaille, de caprin et de porcin. Chaque ménage a reçu une femelle de cet échantillon. Les bénéficiaires de Boali-poste sont au nombre de 21 et ceux de Bogoula 14. Il  s’inscrit dans le cadre du deuxième volet du projet sécurité alimentaire financé par le gouvernement japonais.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE