Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 22:09

 

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 

 

 

Bangui : SOS des victimes de la pluie diluvienne

 

 

une-maison-ecroulee-par-la-suite-de-la-pluie.jpg

 

 

 

Bangui, 6 septembre 2012 (RJDH) – Les victimes de la pluie diluvienne qui s’est abattue en début de semaine dans la capitale centrafricaine, lancent un SOS aux autorités nationales et aux structures humanitaires, de leur porter secours. La pluie a fait de nombreux dégâts, mais les sinistrés n’ont encore reçu aucune assistance.


Dans les 3ème, 5ème et  8ème arrondissements, les sinistrés continuent à faire la liste des pertes enregistrées. « J’ai reçu mon baccalauréat cette année et je viens à peine de retirer mon certificat qui est malheureusement emporté par la pluie. Je ne sais comment prendre mon inscription à l’Université », témoigne au RJDH, Nina Kozinda, une jeune fille habitant le quartier Ngouciment2, dans le 5ème  arrondissement de Bangui.

 

Les pertes ne sont pas les mêmes dans toutes les zones touchées. « Je suis veuve et je n’ai qu’une maison  en location dont les frais me permettent de nourrir mes enfants. Et cette maison a été détruite, je ne sais plus quoi faire », explique Agnès Yamaka qui vit au quartier  Galabadja dans le 8ème  arrondissement.

 

Les victimes appellent les autorités compétentes à leur venir en aide. « Nous manquons de tout ; nos enfants sont exposés à toutes les maladies, nous habitons chez des amis et les personnes de bonne volonté, il nous faut de l’aide », a lancé Marie Chantal Baï, une autre victime.

 

La RJDH s’est rapproché de la direction de la Croix-Rouge nationale pour avoir une idée sur le nombre des sinistrés et leurs besoins, mais celle-ci s’est réservée de livrer cette information.

 

 

 

Berberati : Le manque de nourriture renvoie les enfants dans la rue

 

 

enfants-malnutris-centros.JPG

 

 

Berberati, 6 septembre 2012 (RJDH) – Des  enfants  âgés de sept à quinze ans, vivant dans la ville de Berbérati  (ouest),  se jettent dans la rue pour chercher de la nourriture, d’autres mènent des petites  activités journalières chez des vendeuses  pour survivre.


« Je mange bien chez la femme qui vend de la nourriture, à la fin de journée ; elle me donne 200 F CFA pour mon petit déjeuner. C’est pourquoi je préfère  rester chez  elle pour l’aider dans ses activités », a relaté un garçon de neuf ans.

 

Nestorine Ngougalet-Zarah, une habitante de la ville, accuse les parents de ne pas assumer leurs responsabilités. C’est pourquoi, ces enfants affamés  sont obligés d’aller dans les gargotes aider des femmes vendeuses de nourriture pour trouver à manger.

 

« Le départ de ces enfants dans la rue s’explique par le fait que les parents quittent la maison tôt le matin pour le champ ou pour des activités minières et reviennent tard.  Il n’ ya personnes pour surveiller les enfants, c’est pourquoi certains sont devenus des mendiants », a déploré Henri Dila, commerçant au marché central.

 

Dépourvus de tous, ces enfants portent des vêtements déchirés et se promène les pieds-nu à longueur de la  journée. Une source proche du service des affaires sociales de Berberati a fait savoir qu’aucune subvention n’est disponible pour assister ces enfants.

 

 

 

Bangui : Les habitants des villes de Sikékédi et de Mélé reçoivent une aide alimentaire

 

Bangui, 6 septembre 2012 (RJDH) – Une dizaine de  tonnes de nourritures sont en cours de distribution,  ce jeudi, à la population des villes de Sikékédi et de Mélé (nord-est), affectée par la crise alimentaire. L’information a été confirmée par  Moïse Konaté,  du Programme alimentaire mondial (PAM) à Bangui.


Selon lui, « environ 500 personnes vont bénéficier ce jour de la distribution de ces vivres ». Il a souligné que compte tenu de la dégradation des routes dans la région de Mélé, les habitants de cette ville viendront à Sikékédi pour recevoir les vivres.

 

Moïse Konaté précise que depuis le déroulement des opérations, le mardi 21 août, 184 tonnes de vivres sont déjà distribués à environ 6200 personnes. Les opérations devraient prendre fin le 15 août prochain.

La distribution des  vivres se déroule en  collaboration avec des  structures humanitaires comme le PAM, International Médical Corps et Triangle génération humanitaire.

 

 

 

Kaga-Bandoro : La Croix-Rouge locale assiste des victimes d’inondation

 

Kaga-Bandoro, 6 septembre 2012 (RJDH) – Une centaine de personnes victimes de la pluie diluvienne  qui s’était abattue dans la nuit du 30 au 31 juillet  sur la ville Kaga-Bandoro (centre Nord), ont reçu, le  mercredi 5 septembre, des dons  de la part du comité sous-préfectoral de la Croix-Rouge.


Au total 104 personnes ont reçu des kits de cuisine, des bâches, des nattes, des couvertures et  du savon. «  Ce don constitue un appui aux victimes dont les maisons ont été  détruites par l’inondation. C’est un geste du comité  sous-préfectoral de la Croix-Rouge qui est toujours prêt à venir en aide à des personnes victimes de catastrophes naturelles », a fait savoir, Faucard Dieudonné Koutou,  président de la Croix-Rouge de Kaga-Bandoro.

 

Comme dans plusieurs régions du pays et même à Bangui, la saison des pluies cause d’énormes dégâts dans les ménages. D’où l’intervention de la Croix-Rouge locale de Kaga-Bandoro pour assisté les sinistrés de l’inondation qui a eu lieu au mois de juillet dans la ville.

 

 

 

Bambari : 7,5 millions F CFA pour les jeunes désœuvrés

 

Bambari, 6 septembre 2012 (RJDH) – Un montant de 7,5 millions FCFA et du matériel de travaux miniers, ont été remis ce jeudi aux dix groupements des jeunes désœuvrés la ville de Bambari (centre).  Il s’agit d’un don de l’Association française chrétienne d’aide et de développement communautaire (AFCAD), dans le cadre de lutte contre le chômage.


Cet argent doit servir à deux activités. Un montant de 6 millions est destiné à l’appui aux travaux d’exploitation minière et le reliquat est consacré à l’achat d’un espace qui servirait plus tard à construire un centre de santé. L’appui matériel est composé entre autres de dix motos-pompes, dix paires de bottes et de dix pelles.

 

« Notre mission est de promouvoir l’épanouissement de la jeunesse et de lutter contre la pauvreté dans la préfecture de la Ouaka en général, et la sous-préfecture de Bambari en particulier. L’exploitation minière permettra aux jeunes d’avoir des activités génératrices de revenu pour leur auto prise en charge », a expliqué le Pasteur Martin Marandji, coordonnateur de l’AFCAD.

 

« Nous avons au programme, la construction d’un centre de santé pour les enfants rendus vulnérables et les orphelins. Les documents administratifs sont déjà disponibles pour le démarrage des travaux de ce centre », a-t-il ajouté.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches