Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 22:18

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 

Bangui : Les défenseurs des droits de l’homme dénoncent les exactions des groupes armés

 

 

localisation-des-forces-en-prc3a9sence.jpg

 

 

 

Bangui, 01 septembre 2012 (RJDH) – Le Réseau des ONG de promotion et de défense des Droits de l’Homme (RONGDH), a dénoncé dans une déclaration, les exactions  dont sont victimes les habitantsdes régions de la République centrafricaine, presque sous-contrôle des bandes armées.


Cette déclaration publiée le jeudi 30 août et porte la signature Me Marie Edith Douzima-Lawson. « Le RONGDH constate avec indignation qu’une bonne partie du territoire national est occupée par des groupes de rebellions et de bandes armées étrangères, qui agressent quotidiennement les paisibles populations, les empêchant ainsi de vaquer librement et en toute quiétude à leurs activités traditionnelles », indique le document.


Le Réseau dit également observer ‘’avec stupéfaction’’ que la sécurité des personnes et des biens n’est pas assurée par le gouvernement qui « observe un silence face à l’insécurité entretenue par ces bandes de criminels qui ont pris littéralement la population centrafricaine en otage ».


Le document cite en exemple les cas des populations des villes et des villages de Maïtikoulou, Boali, Damara, Ouandango, Démbia, Guérikindo qui vivent constamment dans la psychose des attaques des groupes d’hommes armés.


« Il ne se passe plus un seul jour, sans qu’une localité de la RCA ne soit  la cible de groupes qualifiésde bandes armées incontrôlées, alors que d’autres sont occupées par des rébellions », déplore le RONGDH.


Le RONGDH demande au gouvernement de prendre des mesures d’urgence pour assurer  la sécurité de la population.

 


 

Bangui : Le coordonnateur humanitaire de l’ONU appelle à l’aide

 

 

 

 

Bangui, 01 septembre 2012 (RJDH) – Le coordonnateur humanitaire intérimaire de la République centrafricaine, Modibo Ibrahim Touré,a demandé à la communauté internationale de venir en aide à la population de la Vakaga, frappée par la crise alimentaire.


Il a lancé cet appel dans un communiqué publié le vendredi 31 août, après une mission  dans la préfecture de la Vakaga et de Bimingui-Bangoran (nord-est),pour constater les opérations de largage des vivres à la population.


« Il y a une véritable crise alimentaire silencieuse en Centrafrique », confirme  Modibo Ibrahim Touré avant de demander aux donateurs d’accorder plus de priorité à la population de la Vakaga. Car, a-t-il souligné, « la Centrafrique ne fait pas partie de la liste des pays prioritaires et bénéficiaires de l’aide humanitaire ».


Pour le coordonnateur humanitaire, les moyens disponibles pour faire face à cette crise alimentaire sont largement en-deçà des besoins des victimes dont le nombre est estimé à près de 45 000 personnes.


Environ 350 tonnes de nourriture sont en distribution depuis le mardi 21 août dans les communes de Tiringoulou, de Gordil, de Sikékédi et de Boromata, en réponse à la crise alimentaire qui a frappé la préfecture de la Vakaga.


 

 

Obo : Un élément de la LRA se rend

 

 

Kony en brousse avec ses hommes

 

 

Obo, 01 septembre 2012 (RJDH) – Un sous-officier de la rébellion de l’Armée de  résistance du seigneur de Joseph Kony (LRA) s’est rendu le 29 août à la brigade de la gendarmerie de Mboki, situé à 75 kilomètre de la ville d’Obo (sud-est).


« J’ai décidé de sortir parce qu’on a rien à manger. J’ai également été motivé par la main tendue du gouvernement ougandais qui nous a demandé de sortir de la jungle pour retrouver une vie normale », aurait déclaré le sous-officier de la LRA à la gendarmerie.


Âgé de 32 ans, cet homme a été transféré à la base de l’armée ougandaise d’Obo.

 

 

 

 

 

Ippy : Un sentiment de peur chez la population malgré la présence des FACA

 

 

 

faca à Bangui

 

 

Ippy, 01 septembre 2012 (RJDH) – Les habitants de la ville d’Ippy (Centre-est) vit toujours dans la peur, malgré le déploiement, le  30 août dernier, d’un détachement mixte des forces armées centrafricaines (FACA) et de la gendarmerie nationale, pour assurer la sécurité de la population.

Ils craignentun éventuel affrontement entre l’armée et le Front populaire pour le redressement (FPR)  du chef rebelle tchadien, d’Abdel Kader Baba Laddé. « Les militaires sont effectivement ici. Toutefois, nous craignons un accrochage avec les hommes de Baba-Laddé, qui pourrait avoir  une répercussion sur la population et la ville », a déclaré le sous-préfet intérimaire de la ville, Bernard Kpodon.


Interrogé depuis la commune de Baïdou-Ngoumbré, où Baba Laddé et ses hommes seraient basés, un habitant a affirmé qu’il y a un ‘’semblant de paix’’, mais un sentiment méfiance règne toujours, parce que les personnes ne peuvent pas aller au champ, de peur de rencontrer ces rebelles.


Par contre dansla commune de Ouandago (centre-nord), la sécurité est menacée par la présence d’hommes armés,  qui seraient, selon la population, des éléments Baba-Laddé ; car des chasseurs témoignent avoir croisé plusieurs fois des éléments de Baba-Laddé dans la zone du parc et de la rivière Bamingui.


« Le vendredi 24 août, un groupe composé de 12  hommes  armés  a  bastonné une  femme de la commune de Farazala, à environ 83 Kilomètres  de la ville de Kaga-Bandoro, alors qu’elle allait fait sécher le manioc », a rapporté Maxime Adedilavi, habitant la commune de Nana-Outta (centre-nord).


La source affirme que les éléments du détachement militaire basé à Ouandago se sont rendus sur les lieux, mais ils n’ont pas retrouvé ces bandits. « La population  souhaite que les forces armées centrafricaines soient renforcées afin de sécuriser la zone contre ces bandits armés », a-t-il fait observer.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches