Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 02:47

 

 

 

RÉSEAU DES JOURNALISTES POUR LES DROITS DE L’HOMME EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE (RJDH-RCA)

 

 

BANGUI : LE RAPATRIEMENT DES ÉLÉMENTS DU FPR DÉMARRERA LE 1ER OCTOBRE

 

babaladdé

 

Bangui, 27 septembre 2012 (RJDH) – Initialement prévu pour débuter ce 27 septembre 2012, c’est finalement à partir du 1er octobre prochain que les éléments de l’ex-rébellion tchadienne du Front populaire pour le redressement (FPR) vont entamer leur rapatriement au Tchad. La nouvelle est rendue publique, en exclusivité, ce 27 septembre par le porte-parole du comité de rapatriement de ces ex-rebelles tchadiens, Ferreira Firmhino, au RJDH.

« C’est pour des raisons financières et techniques que nous n’avons pas pu commencer les opérations en la date prévue. Mais nous sommes toujours dans la fourchette, et nous allons respecter le délai fixé dans le document signé le 8 août à Ndjamena, qui stipule que les hommes vont être rapatriés dans un mois après la signature », a expliqué Ferreira Firmhino.

Au départ, deux sites situés dans les villes d’Ippy (centre-est) et de Sido (nord) avaient été retenus pour le regroupement de ces hommes. Mais après une mission du comité sur le terrain in a été conclu qu’il serait plus facile de regrouper à Ippy.

Le convoi de lundi doit commencer par le ramassage des femmes et des enfants figurant dans les rangs du FPR et les attendront le second tour. « C’est une condition qui ne figure pas dans le document de Ndjamena, mais le comité a décidé de l’accepter pour que tout se passe bien », a mentionné Ferreira Firmhino.

L’opération concerne 3000 hommes. Depuis le rapatriement du général Baba-Laddé au Tchad le 5 septembre dernier, un comité a été mis en place pour conduire les opérations devant aboutir au rapatriement de tous ses éléments.

Le comité est présidé par le médiateur de la République, Mgr Paulin Pomodimo, appuyés par le Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique, le Haut-commissariat des Nations-Unies  aux réfugiés (HCR) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). La force multinationale de la CEMAC est chargée de son aspect pratique.

 

BÉGOUA : PRÈS DE 150 SINISTRÉS SONT SANS ASSISTANCE

 

Bangui, 27 septembre 2012 (RJDH) – Au total 143  sans-abri, logés à l’orphelinat de l’église évangélique des Frères au quartier Sato, à la périphérie de la ville de Bangui, n’ont pas reçu de l’assistance. Il s’agit des victimes de la pluie diluvienne qui s’est abattue la nuit  du 4 septembre, a indiqué le maire de la commune de Bégoua, Odette Dombolo.

 

Selon elle, 21 maisons se sont écroulées, des pertes matérielles ont été également notées. « Nous avons aussi enregistré une dizaine de maisons fissurées », a-t-elle ajouté. Elle a fait savoir que le rapport des dégâts a été envoyé aux autorités pour une éventuelle assistance, mais depuis lors il n’y a pas de suite favorable.

Le document adressé au ministère des affaires sociales,  précise que le pont de Pk10 qui relie la ville de Bangui  à la sortie nord est aussi en état de dégradation. Ce pont risque de s’effondrer en cas d’une autre inondation.

 

BANGUI : DES PARENTS APPELÉS À FAIRE VACCINER LEURS ENFANTS CONTRE LA POLIO


Bangui, 27 septembre 2012 (RJDH) – A quelques jours du lancement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite, un appel est lancé à l’endroit des parents pour accepter de faire vacciner leurs enfants contre cette maladie. Le message montre aux chefs de ménages les avantages liés à cette vaccination et le danger que représente cette maladie pour l’enfant centrafricain.

 

A cet effet, une campagne de sensibilisation à l’intention des parents se déroule depuis le mercredi 25 septembre à Bangui et à l’intérieur du pays, sous la supervision des responsables du Programme élargie de vaccination (PEV).

« Cette campagne vise à sensibiliser les parents à faire vacciner leurs enfants contre la poliomyélite. Et aussi d’expliquer le danger que court un enfant non vacciné», a expliqué le docteur Magloire Casimir Odio, médecin chef au centre de santé de Bégoua.

Il a indiqué que les mobilisateurs auront aussi pour tâche de dénombrer dans chaque ménage, tous les enfants dont l’âge varie de zéro à cinq ans, qui vont bénéficier de cette vaccination associée à la vitamine A.

Le Dr Odio souligne qu’une formation à l’endroit des agents vaccinateurs et des volontaires de la Croix-Rouge, sur la technique de vaccination a eu lieu, ce jeudi 27 septembre, dans différentes centres de santé et les mairies de Bangui et de l’intérieur du pays.

La vaccination contre la poliomyélite se déroulera du 28 au 30 septembre, sur toute l’étendue du territoire centrafricain, en partenariat avec l’Unicef.

 

MBAÏKI : DES ENFANTS ET DES FEMMES ENCEINTES ONT REÇU DE VIVRES

 

Mbaïki, 27 septembre 2012 (RJDH) – Des femmes enceintes et des enfants âgés d’un mois et demi à deux ans ont bénéficié de vivres, le mardi 25 septembre, de la part du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l’ONG Cordaid, dans les sous-préfectures de Mongoumba et Mbaïki (sud).

 

Ces vivres sont constitués de pâte d’arachide, du soja, d’huile de cuisine et d’autres produits alimentaires.

« L’objectif de cette assistance est de donner des informations nécessaires, sur la prévention et les méfaits de la malnutrition sur les femmes enceintes et les mineurs », a fait savoir le docteur Kamalo  de Cordaid.

Cette distribution fait suite à la formation des 125 personnes formées les 24 et 25 septembre pour assurer la distribution. Il s’agit d’une activité qui se situe dans le cadre de la lutte contre la malnutrition dans la préfecture de la Lobaye (sud).

 

BOALI : DES PAIRS-ÉDUCATEURS REÇOIVENT DU MATÉRIEL POUR LUTTER CONTRE LE SIDA

 

Boali, 27 septembre 2012 (RJDH) – Dans le cadre de lutte contre le VIH/sida, les pairs-éducateurs ont reçu, le mercredi 26 septembre, du matériel devant leur permettre d’identifier et d’enregistrer des malades, afin de faciliter leur prise en charge médicale et psycho-sociale.

Edouard Dérabozoumna, chargé du programme psycho-social à l’ONG EstherAid RCA, a fait savoir que dans le cas des visites à domicile, il est important de collecter des données nécessaires. C’est pourquoi les pairs-éducateurs ont reçu du matériel constitué entre autres de registres qu’ils vont utiliser pour identifier et d’enregistrer les patients qui ont abandonné le traitement antirétroviraux, en vue de les orienter vers les structures de prise en charge.

« L’objectif recherché par cette initiative est de réduire les cas des personnes malades du sida qui ne sont pas sous surveillance médicale et de réduire également les cas de résistance », a-t-il ajouté.

Les pairs-éducateurs, appuyés par l’ONG EstherAid RCA, sont à leur deuxième mois d’activités de sensibilisation auprès des personnes malades du sida dans les différents quartiers de la ville de Boali.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches