Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 17:36

 

 

 

JJD.jpg

 


(Afrique Asie 15/01/2013) par Valérie Thorin



Jean-Jacques Demafouth, ancien ministre centrafricain de la Défense, candidat à la Primature. Il met de côté ses ambitions présidentielles pour faire face à la rébellion et aux difficultés économiques de son pays.

 


L’ex-ministre de la Défense centrafricain, Jean-Jacques Demafouth, a pris la grave décision, en ce mardi 15 janvier 2013, de présenter sa candidature au poste de Premier ministre de son pays. Mettant à l’écart ses ambitions politiques, puisque cette candidature implique qu’il ne pourra pas se présenter à l’élection présidentielle prévue en 2016, il a préféré faire face aux difficultés que traverse actuellement la Centrafrique.

 


Une attitude républicaine et citoyenne qui vient contrebalancer les atermoiements relevés lors des négociations menées entre l’actuel gouvernement et les opposants à Libreville (Gabon) entre le 9 et le 11 janvier. Pour Jean-Jacques Demafouth, il est en effet bien plus important d’assurer la paix, la concorde civile et le développement économique que d’assouvir des ambitions politiques personnelles. Cette candidature vient également mettre un terme aux dissensions qui se font jour dans l’opposition politique quant au choix d’un Premier ministre de consensus, et également au sein du mouvement rebelle, le Séléka, par ailleurs toujours menaçant.



L’accord de Libreville trace un cadre de travail qui pourrait permettre, à condition que la réconciliation nationale et la sécurisation puissent être effectives, de remettre le pays sur les rails du développement. Par ailleurs, la mission pour laquelle Jean-Jacques Demafouth semble être le meilleur candidat, compte tenu de son expérience et de son engagement actuel dans le cadre des Nations unies (opération de Désarmement-Démobilisation-Réintégration, DDR), est de rebâtir une armée nationale digne de ce nom et, partant, d’assurer la fin définitive de toute rébellion armée dans le pays.

 

© Copyright Afrique Asie

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers