Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 18:47

 

 

 

Bangui transport

 

 

Bangui, 24 déc (CAP) - Selon nos informations, Bozizé s’est rendu au camp Beal hier dimanche pour faire le constat qu’à l’heure actuelle, il n’y a presque plus d’armes lourdes dans l’armurerie de  ce quartier général des FACA de Bangui. Il a déploré et accusé les soldats d’aller systématiquement « remettre » leurs armes lourdes aux rebelles. Son fils Francis qui a osé suggérer à son père de prélever quelques armes lourdes sur le stock entreposé à Boali a été publiquement et ouvertement rabroué par son père qui lui a reproché de trahir ainsi la cache aux ennemis.


La pénurie d’armes lourdes pour les FACA est telle qu’il a fallu faire le tour de la ville pour récupérer les armes lourdes destinées à la protection de certaines personnalités du régime telles que le premier ministre Faustin Touadéra dont les gardes du corps n’ont plus comme arme lourde qu’une AA 52.

 

Bozizé a également beaucoup insisté pour s’entretenir avec l’ambassadeur de Chine à Bangui afin de lui faire comprendre que la Chine est la cause de tout ce qui lui arrive actuellement et qu’il faudrait qu’elle lui apporte de l’aide. Il était question des modalités d’acheminement en urgence d’un hélicoptère de combat en pièces détachées qui serait déjà à Douala. Bozizé chercherait à demander à Omar El Beshir du Soudan de lui fournir un avion pour ce faire.


Au niveau de la police, aussi paradoxal que cela puisse être, on apprend que des consignes auraient données par la hiérarchie de cette institution aux agents et cadres de ne pas toucher à leurs armes de service et de rester chez eux. Allez-y comprendre !


Bozizé a encore rendu visite ce jour à certains combattants blessés ramenés du front de Bambari en particulier et qui sont dans un état sérieux. Il s’agit notamment du tristement célèbre zakawa dénommé Abdoulaye pourtant réputé invulnérable, qui aurait été grièvement blessé à l’abdomen qu’il est question d’évacuer sur Douala ou le Maroc.


François Joseph Bozizé alias Djodjo aurait recruté un basketteur tchadien du nom Asrangué qui résiderait dans Ohio aux USA que le délinquant aurait chargé de recruter des anciens « codos » tchadiens pour faire la guerre contre SELEKA.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches