Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 03:33

 

 

 

logo MDES

 

MOUVEMENT POUR LA DEMOCRATIE

ET L’EVOLUTION SOCIALE

********

Solidarité – Justice - Travail

BUREAU EXECUTIF NATIONAL

********

SECRETARIAT EXECUTIF

 

 

 

Le Bureau Exécutif national du Mouvement pour la Démocratie et l’Évolution Sociale (MDES) a tenu ce lundi 25 mars 2013 à Bangui une réunion extraordinaire des cadres du parti. Cette réunion s’inscrit dans sa stratégie d’information de ses militants sur l’accord politique de sortie de crise signé, vendredi 11 janvier 2013, entre les différents belligérants de la crise centrafricaine et qui constitue la base pour une transition démocratique, aussi de porter à l’opinion nationale et internationale sa proposition sur l’organisation de ladite transition pour une durée de dix huit (18) mois.

 

La proposition du Mouvement pour la Démocratie et l’Évolution Sociale est le résultat de l’analyse minutieuse de cet accord et à partir des taches spécifiques que dégage ledit accord.

 

La réflexion des cadres du parti MDES sur la transition démocratique s’est portée essentiellement sur les points suivants :

 

- Le délai et le chronogramme de la transition;

- La mise en place du gouvernement de transition et les institutions nationales de transition

- De la révision du code et fichiers électoraux;

- Les modalités d'organisation des élections visant à la normalisation définitive de la situation ;

 

Pour le Bureau politique du parti, l’accord de Libreville a prévu une durée de trois (3) ans de transition et avec le General François Bozize comme Président de ladite transition. Vu le départ en exil du Président Bozize et conscient de la situation politique actuelle, le MDES propose une transition politique plus courte de vingt quatre mois (24) pour éviter que le nouveau régime prenne gout du pouvoir. Cette période de 24 mois porte trois parties :

 

- La première partie porte sur une période de trois mois consacrée essentiellement à la mise en place d’un gouvernement de transition représentatif et de nouvelles Institutions Nationales;

 

- La deuxième partie consacrée essentiellement, pour une période de douze mois (18), à la sécurisation de tout le pays et aussi la révision du code et fichiers électoraux;

 

- Enfin la troisième partie est consacrée essentiellement aux élections et la remise du pouvoir au civil;

 

Le deuxième point consiste à la composition du gouvernement de transition et des Institutions de transition. L’accord de Libreville prévoit la formation d’un gouvernement d’union nationale de transition composé des partis politiques de l’opposition démocratique, société civile, mouvements politico-militaires non-combattants, coalition Séléka et la majorité présidentielle. Or, depuis dimanche 24 mars 2013, nous avons assisté à un changement brutal du paysage politique de notre pays entrainant la disparition de certains groupes comme Le majorité présidentielle, mouvements politico-militaires non combattants… Pour cette raison, le MDES propose la convocation d’une conférence élargie à tous les partis politique du pays, société civile, les forces armées ainsi qu’à la diaspora centrafricaine avant la formation d’un nouveau gouvernement représentatif national et une assemblée nationale de transition.

 

Sur les deux derniers points concernant la révision du code et fichier électoraux ainsi qu’aux modalités d'organisation des élections visant à la normalisation définitive de la situation, le MDES juge important que ces points seront débattus à la nouvelle Assemblée nationale de transition et propose tout de même un calendrier pour les prochaines élections présidentielle et législative. Les prochaines élections, selon le MDES, devraient être couplées Législative ⁄ Presidentielle, et ce, pour un dimanche de la première quinzaine du mois d’octobre 2014.

 

Pour finir, le MDES demande formellement au nouveau régime de transition de garantir l’accès des partis politiques aux médias Publics, le libre exercice des activités des partis politiques et des medias, et la neutralité de l’administration.

 

Fait à Bangui, le 24 mars 2013

 

Le Secrétaire Exécutif national

 

Jean NGUEMANDJI

 

Tel : 75 28 03 13

75 03 71 18

Email : mdescentrafrique@yahoo.fr

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués