Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:26

 

 

Jean-Pierre-Redjekra.JPG



Je déclare en ce 15 janvier 2013, devant l’histoire et devant les hommes, mon soutien en mon nom personnel, à maître Nicolas Tiangaye. Je suis convaincu qu’il saura diriger avec un sens élevé des responsabilités, avec courage et détermination, dans un esprit d’apaisement et de réconciliation, les destinées de la transition pour l’alternance, la justice et la paix.

 
Je voudrais souligner par la présente, les qualités personnelles de cet homme d’Etat qui a prouvé la densité de ses convictions de démocrate, de combattant des droits de l’homme et d’avocat aux compétences professionnelles reconnues au plan national et international et qui a été toujours aux côtés de toutes et de tous, sans distinction ni discrimination de quelque nature que ce soit. Profondément respectueux de l’Etat de droit, Me Tiangaye a toujours eu recours aux voies du droit pour faire valoir ses prétentions, à la justice, à la vérité, aux libertés et au droit de vote.

 
Je renouvelle ma caution citoyenne à ce grand patriote centrafricain, sans attendre quelque contrepartie que ce soit. Je m’engage par ailleurs devant tous mes compatriotes, à apporter ma contribution désintéressée aux actions structurantes de reconstruction, de réalisation des droits vitaux et de liberté, pour chaque centrafricaine et centrafricain, sur toute l’étendue du territoire. C’est de l’action positive de toutes et de tous, que renaîtra un jour, les conditions de l’espoir, de la prospérité économique, de la dignité et de la Renaissance Centrafricaine.


Ancien secrétaire général du mouvement des élèves et étudiants qui a œuvré pour l’instauration de la démocratie pluraliste, des droits de l’homme et des libertés en 1991, membre fondateur de la Ligue Centrafricaine des droits de l’Homme dont j’ai été le rapporteur du premier congrès, ancien étudiant exclut de l’Université de Bangui et de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature, en raison de mon engagement pour la cause de l’Education, de la formation et à l’épanouissement des jeunes, membre fondateur du Conseil National de la Renaissance Centrafricaine – Finï Beâfrica (Cnrc-Fb), chevalier de la reconnaissance centrafricaine, je publie la présente déclaration en qualité de citoyen de la République Centrafricaine, mon pays.


Fait à Rouen, le 15 janvier 2013.


Jean-Pierre REDJEKRA


Proviseur de Lycée

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion