Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 03:22

 

 

 

Saturnin-Ndomby.JPG

 

 

 

Déclaration du 31 août 2012

 

 

Le 13 Août 2012 à Paris, Jour anniversaire du cinquante deuxième anniversaire de l’accession de notre Pays à l’indépendance, s’étaient réunis à l’initiative du Professeur Gaston NGUEREKATA, des Centrafricains et Centrafricaines soucieux de l’avenir de notre Pays.

 

Cette rencontre patriotique avait permis au Professeur Gaston NGUEREKATA d’annoncer la mise en place du Conseil National pour la Renaissance Centrafricaine (CNRC). Il s’agit d’un Mouvement de réflexion et de préparation pour la réussite de l’alternance politique en Centrafrique.

 

 Le Conseil National pour la Renaissance Centrafricaine  a vocation à rassembler tous les Centrafricains Amoureux de leur Pays et qui veulent vivre ensemble dans l’Harmonie, la Justice et le progrès collectif.

Aucune organisation, Association  ou Parti Politique ne peut croire au redressement de notre Pays par la seule volonté d’un camp contre tous les autres.

 

La réussite de l’Alternance Politique dans notre Pays dépend essentiellement de la capacité des organisations politiques à se rassembler autour de projets à mettre en œuvre dans une République retrouvée, où chaque Centrafricain devra vivre comme un véritable citoyen ayant des droits et des devoirs au regard de nos Lois.

 

C’est dans cet esprit que, de la rencontre avec les Centrafricains à Paris le 13 Août 2012, autour du Professeur Gaston NGUEREKATA, et après concertation, s’est constituée l’équipe provisoire dont la liste a été rendue publique, le 29 Août 2012.

 

Nous remercions toutes les Centrafricaines et tous les Centrafricains qui, de par le monde, continuent de nous faire part de leur sentiment par rapport à  cette équipe  provisoire qui évoluera très vite vers un bureau composé de membres élus en Congrès national.  Les travaux en commissions thématiques, la formulation d’un projet politique national, l’implantation du CNRC sur toute l’étendue du territoire et la mobilisation de toutes les forces motrices de la Renaissance Centrafricaine (les femmes, les jeunes, les travailleurs, les entrepreneurs, les paysans) sont autant de chantiers qui exigent le rassemblement de toutes les centrafricaines et de tous les centrafricains.


Le Conseil National pour la Renaissance Centrafricaine n’est pas un Parti Politique. C’est le rassemblement de toutes les bonnes volontés et  compétences qui devront se mettre au service de notre Pays pour le faire entrer dans une nouvelle phase de son histoire.

 

A ce jour, l’histoire récente de notre pays est faîte d’assassinats extrajudiciaires, de disparition  de responsables politiques et administratifs, d’insécurité et d’exécutions de paisibles citoyens. De la préparation des élections Présidentielle et Législatives,  aux différents mouvements de contestation qui ont vu le jour après les résultats des élections, soit par le biais de structures connues, soit par des actions individuelles ou de masses, l’heure est venue de  passer à une autre forme d’action collective unitaire dont le seul but est de relever notre Pays et de le faire entrer dans une nouvelle ère, celle de la Renaissance Centrafricaine qui ne peut plus attendre et qui sera l’œuvre de chacune et de chacun d’entre nous.


Il ne s’agit pas de dresser un camp contre un autre, un parti contre un autre, une ethnie contre une autre, des centrafricains de l’extérieur contre des centrafricains de l’intérieur. Il est question de réaliser la Concorde Nationale, faire de Notre Pays une République dans laquelle,  chaque citoyen doit trouver  toute sa place grâce au respect des règles et des lois et où la force reste au service de la loi.

 

C’est dans l’Unité que nous devons retrouver, et la Dignité, que nous nous mettrons au Travail, avec Fierté et Patriotisme, pour relever  les défis de la Justice, de la Sécurité, de la Paix et de la Prospérité.

 

Saturnin NDOMBY

 

Conseiller National, Conseiller Spécial, Porte-parole du CNRC.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion