Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 01:05

 

 

drapeaux_rca_ue_200.jpg

 

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 28 janvier 2011/African Press Organization (APO)/ — La Porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-présidente de la Commission, a fait la déclaration suivante aujourd’hui:

 

“La Haute Représentante se réjouit du climat apaisé et pacifique qui a marqué la campagne électorale et le premier tour des élections présidentielles et législatives en République

Centrafricaine.

 

 Elle salue tout particulièrement la forte mobilisation des électeurs centrafricains qui ont fait preuve de patience, de sérénité et de dignité dans l’exercice de leurs droits civiques.

 

Des dysfonctionnements dans l’organisation du scrutin et le déroulement des opérations électorales ont toutefois été rapportés. Différentes entraves aux procédures de vote et de dépouillement ont été notées dans certains bureaux de vote.

 

La Haute Représentante appelle les autorités, la Commission Electorale Indépendante et les candidats à faire preuve de responsabilité, à garantir la transparence de la suite du processus électoral et à résoudre d’éventuels conflits exclusivement par des moyens pacifiques et juridiques.

 

Elle fait appel aux autorités centrafricaines pour que tout recours éventuel à la Cour Constitutionnelle soit traité en toute impartialité, transparence et selon la loi. Elle encourage tous les partis politiques à continuer à s’impliquer dans le cycle électoral.

 

Elle a indiqué que l’Union européenne continuera à suivre attentivement la situation en République Centrafricaine et que l’Union est fortement attachée à la poursuite du processus de réconciliation nationale et de consolidation de la paix dans le pays.”

 

SOURCE : European Union

 

 

NDLR : Lue entre les lignes et au-delà du langage diplomatique, cette déclaration de la Haute Représentante de l''Union Européenne est une mise en garde clairement adressée non seulement à Bozizé mais aussi à la Cour constitutionnelle quant aux conséquences qui pourraient découler du hold-up électoral dont l'annonce se prépare à Bangui.

 

Consciente que cela pourrait susciter de vives contestations et mécontentements pouvant déboucher sur d'éventuels troubles en raison de la grande frustration que ressentiront les Centrafricains, Mme Ashton ne fait mystère des nombreuses et graves irrégularités et le manque de transparence qui jettent un véritable discrédit sur ces élections.

 

Il est regrettable que l'UE n'ait pas suffisamment pesé en amont lors de la préparation de ces élections sur le dépeceur pour le dissuader de commettre les nombreuses violations du code électoral qu'il n'a cessé de perpétrer. L'UE semble à présent déplorer les dysfonctionnements dans l’organisation du scrutin et le déroulement des opérations électorales ainsi que les entraves aux procédures de vote et de dépouillement alors qu'elle n'a rien fait pour l'informatisation des listes électorales et contraindre Bozizé au strict respect d'une préparation consensuelle du scrutin. Elle est malheureusement demeurée sourde aux cris de l'opposition et c'est bien dommage.     

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales