Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 22:14

 

 

CFC

 

 

Au sortir du Dialogue Politique Inclusif (DPI), le consensus devrait prévaloir dans toutes les décisions devant régir la vie de la Nation et l’opposition démocratique n’a cessé de le rappeler aux princes qui nous gouvernent.

Malheureusement, force est de constater que le pouvoir, poursuivant sa logique que lui offre quotidiennement le régime du général Président Bozizé, à savoir, les assassinats, l’affairisme au plus haut niveau de l’Etat, les détournements impunis, les humiliations pour ne citer que ceux-là.

Pour mémoire, en 2005, par souci de sauvegarder l’unité nationale mise à mal par ce régime despotique, l’opposition démocratique a accepté les résultats truqués des élections qui ne reflétaient pas la volonté du peuple.

Profitant de cette passivité non complice, le général Président Bozizé veut une fois de plus se maintenir au pouvoir coûte que coûte à travers des élections tronquées de toutes parts.

La jeunesse du Collectif des Forces du Changement (CFC) n’entend plus faire preuve de passivité vis-à-vis de ceux qui veulent renverser la volonté du Peuple par des fraudes électorales massives.

Au vu de tout cela, la Jeunesse du CFC exige purement et simplement :

-          L’annulation des élections présidentielle et législatives de janvier 2011 ;

-          La mise en place d’une nouvelle Commission Electorale Indépendante digne de ce nom dirigée par une personnalité neutre et compétente, choisie par consensus en lieu et place de notre « bon et juste Pasteur envoyé de Dieu Joseph BINGUIMALE » ;

-          L’informatisation des listes électorales et des cartes d’électeurs afin de garantir la crédibilité des élections, gage d’une paix durable tant réclamée par le Peuple.

D’ores et déjà, la Jeunesse du CFC rejette en bloc tous les résultats qui seront proclamés par une CEI moribonde aux ordres du général Président Bozizé et qui seront validés par la Cour Constitutionnelle car il ne faut pas se faire d’illusions.

La Jeunesse du CFC prend à témoin l’opinion nationale et internationale des conséquences qui découleront s’il arrivait que BINGUIMALE et BOZIZE s’entêtent à détourner la volonté du Peuple.

La lutte continue et la Victoire est certaine car rien ne peut se faire contre la volonté du Peuple !

Fait à Bangui, le 30 janvier 2011

Le Coordonnateur de la Jeunesse du CFC

Moïse Kamel MBELETE

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique