Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 02:21

 

 

 

UDPP logo

 

 

DECLARATION

 

 

 

Le peuple centrafricain, une fois de plus, a vécu un évènement dramatique la fin de la semaine dernière. En effet, les habitants de la ville de Damara ont vécu un calvaire par l’attaque des éléments dits non identifiés, se réclamant d’une organisation jusque-là inconnue. Cela s’était passé à la porte de Bangui, capitale hébergeant les institutions de la République. Ces hors-la-loi ont opéré en toute quiétude en pillant et en tuant des Centrafricains sans que l’Etat ne puisse intervenir pour les défendre.

 

Le Bureau Exécutif de l’Union Démocratique du Peuple pour la Peuple (UDPP) condamne avec la plus grande fermeté l’attaque de la ville de Damara au cours de laquelle de nombreux Centrafricains ont trouvé la mort et  leurs biens pillés. ;

 

L’UDPP dénonce énergiquement la démission du Pouvoir incapable de remplir sa mission constitutionnelle, celle d’assurer la sécurité de tous les citoyens centrafricains de protéger leurs biens et de garantir l’intégrité territoriale de notre nation. En effet, depuis Le fameux «  sursaut patriotique », le peuple centrafricain vit dans l’insécurité totale par des exactions de toutes sortes, perpétrées par les anciens compagnons de Bozizé, abusivement appelés « libérateurs ».

 

Le gouvernement ne cesse d’endormir le peuple en l’amusant au sujet du DDR qui devient aujourd’hui une source de revenus. Notre Armée si fière et si courageuse est dévoyée et détournée de sa mission. Comment comprendre que des gens malintentionnés  prennent des armes et commettent impunément des forfaits intolérables sous la barbe des forces de sécurité et de défense sans qu’une riposte énergique d’envergure ne soit, à temps ,portée pour défendre notre peuple ?

 

Tout en s’opposant fermement à tous moyens d’accession au Pouvoir autres que les urnes, l’UDPP rend le gouvernement entièrement responsable du climat d’insécurité endémique qui prévaut en Centrafrique depuis près de dix ans.

 

 

Fait à Bangui le 18 Septembre 2012

 

Le Président

 

 

 

 

Dr  MAÏTART Djim-Arem

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués