Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 17:35

 

DECES DU GENERAL TIMOTHEE MALENDOMA :

MESSAGE DE CONDOLEANCES DE MAITRE CREPIN MBOLI-GOUMBA

PRESIDENT DU PATRIE

  Tim-Malendoma.jpg

J’ai appris avec affliction, la disparition du Général Timothée MALENDOMA.

Je voudrais, en cette occasion douloureuse, exprimer à sa famille, au nom du PATRIE, ainsi qu’au  mien propre, toute ma sympathie et ma solidarité.

Assurément, notre pays perd un grand homme. Pour avoir eu le rare privilège, ces temps derniers, de partager avec lui le même ancrage politique, et de compter du nombre de ses proches, j’ai pu mesurer à quel point le personnage était immense, atypique dans le paysage politique centrafricain.

Homme de culture et de caractère, la rigueur et l’autodérision se donnaient la main chez lui avec harmonie.

De ces conversations libres, entre un homme, moi, ignorant certains détails qui ont fait l’histoire de ce pays, et ce Général si brillant, qui a justement accompagné et fait cette histoire, comme on dit, le courant est passé.

Comment ne pas se rappeler le courage dont il a fait montre tout au long de sa vie politique, et de sa vie tout court ?

Comment ne pas souligner l’humilité qui était la sienne, décidant de consacrer sa vie à Dieu, allant de veillée de prière en veillée de prière, devenant même membre d’une chorale.

 Un autre Général célèbre, De Gaulle, avait dit ceci : « Puisque tout recommence toujours, ce que j’ai fait sera un jour une source d’ardeurs nouvelles quand j’aurais disparu »

Mon Général, Maintenant que vous avez disparu du théâtre visible des humains, il reste la leçon, apprise, croyez-le bien, du courage politique.

Je souhaite que votre parcours soit une source d’inspiration pour tous les Centrafricains, vous qui prîtes la courageuse décision de démissionner de votre confortable position de Secrétaire Général d’Air Afrique à Abidjan pour vous mettre au service de votre pays.

Pour ma part, je voudrais vous remercier de l’opportunité que vous m’avez donnée d’être à votre école, et d’avoir été quelques fois votre interlocuteur, dans la quiétude de votre résidence.

Devant l’amoncellement des nuages qui laissent présager un temps brumeux, et donc une navigation tourmentée pour notre pays, tâchez d’être notre boussole, de là ou vous êtes.

 

Paix éternelle !

 

 

Maître Crépin MBOLI-GOUMBA

 

 

 

Crepin-Mboli-Goumba.jpg

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nécrologie