Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 21:17


 

12 Oct 2009 Mutations

Constat fait lors du 2è synode sur l’Afrique qui se tient à Rome en ce moment.

 Dix mois après la sortie de "Et si Dieu n'aimait pas les Noirs : enquête sur le racisme au Vatican" de Serge Bilé et Ignace Audifac, l'Eglise catholique confirme enfin les révélations contenues dans ce livre. C’est à l’occasion de la deuxième Assemblée synodale pour l'Afrique qui réunit en ce moment à Rome en Italie les évêques africains autour du pape Benoît XVI jusqu’au 25 octobre prochain. Les débats des évêques africains ont notamment dénoncé «les horreurs de l'Afrique telles que le trafic d'êtres humains, les abus de multinationales ou d'Ong, le drame de jeunes filles sorties de Congrégations religieuses, qui tombent dans la prostitution», rapporte Zenith.org. Pour respecter la liberté du débat entre les évêques, «le nom de l'intervenant n'est pas révélé aux journalistes», indique Zenith.org sous la plume de notre confrère Jesús Colina. Plusieurs évêques - au moins quatre, précise Zenith - ont également demandé que le Synode élève la voix contre l'action des multinationales présentes en Afrique, qui exploitent de manière abusive les ressources minières, les bois, qui polluent l'eau, nuisant gravement aux populations locales.

Sur l’épineux problème de la prostitution des sœurs religieuses d’origine africaine au Vatican, un prélat a dénoncé «la situation de jeunes catholiques africaines, poussées par la curiosité de découvrir la vocation à la vie religieuse, qui partent pour l'Europe, afin de discerner leur avenir dans un monastère ou une communauté religieuse, mais qui ne s'intègrent pas dans la vie religieuse et abandonnent la communauté. Il y a eu des cas de jeunes filles, livrées à elles-mêmes dans un pays européen totalement inconnu, qui sont tombées dans les réseaux de la prostitution».

En guise de solution, un père du Synode a expliqué qu'en Rdc (République démocratique du Congo) par exemple, la Conférence épiscopale a demandé que les jeunes ne soient accueillies que dans les communautés religieuses qui ont une présence et une communauté dans ce pays. «C’est une grande victoire pour le journalisme d’investigation», jubile le journaliste camerounais, Ignace Audifac, co-auteur du livre suscité devant cet aveu des prélats africains.
Le Cameroun est représenté à ces assises par une demi dizaine de prélats conduits par le cardinal Christian Tumi. Prennent également part à ces travaux de célèbres prélats africains tels que le cardinal Francis Arinze, préfet émérite de la Congrégation pour le culte divin, le cardinal Wilfrid Fox Napier, O.F.M., archevêque de Durban en Afrique du sud, etc.


Eric Roland Kongou

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société