Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 00:23

 

 

 

nouvel aéroport Bangui Mpoko maquette

 

Suite à la publication  du contre-projet Bangui-Béréngo en lieu et place de la rénovation de Bangui-Mpoko, le Professeur Yves Boulvert, ancien Directeur de l’ORSTOM à Bangui et actuellement membre de l’Académie Française des Sciences d’Outre-Mer a écrit à Clément Boutet-Mbamba une lettre pour donner son opinion sur ce projet en contribuant au débat.

Rédaction CAP

 

Yves Boulvert

À

Clément De Boutet

 

Paris, 2/12/2012

 

Monsieur,

 

 

         Demeurant très attaché à la RCA et à Bangui, J’ai lu avec intérêt votre note sur Bangui-Mpoko […].

         Rappel : avec mon ouvrage sur le Centenaire de Bangui, avait été coédité par l’ORSTOM et l’IGN un atlas cartographique sur Bangui 1889-1989. Je suis revenu à Bangui en 2004 (cf. Mondes et Cultures, Séance à l’Académie des Sciences d’Outre-Mer du 7 janvier 2005 : « Retour à Bangui quarante ans après … ». Enfin, à côté de ma participation au tome XI d’Hommes et destins (ASOM – L’Harmattan, 2011, 789 p.), avec J. Callède, nous avons publié un CDRom : « Le bassin de l’Oubangui », monographie hydrologique en soulignant effectivement les potentialités hydroélectriques de la Lobaye. Toutefois l’inauguration du barrage de Boali vers 1995 aurait dû être accompagnée d’une nouvelle usine remplaçant Boali 1-2-3 vétustes.

         Pour moi, le mauvais classement international de la RCA est dû à une mauvaise gouvernance : B. Boganda n’a pas été remplacé. Il ne peut y avoir d’investissements massifs dans ce pays tant que l’insécurité des routes et pistes y empêche tout commerce et développement agricole. Ce n’est pas le 14ème problème.

         Je me méfie des estimations démographiques, ne croyant qu’aux recensements fiables : la dépopulation de l’Est centrafricain doit se poursuivre : exode rural.

         Problème 7 : je crois plus au péril fécal qu’aux industries polluantes : lesquelles ?

         Je suis surpris du temps de livraison des bagages : 2 à 3h ! En 1990, il y avait encore 3 vols hebdomadaires vers Paris contre un aujourd’hui.

         J’ai vu construire il y a un demi-siècle, l’aéroport de Bangui-Mpoko dans un secteur alors mal drainé et inhabité. Le trafic est-il suffisant pour justifier son déplacement à Bérengo, construit effectivement pour les seuls besoins personnels de Bokassa, une folie alors ! Pourquoi pas ? Il y a là un site dégagé, inoccupé.

 

 

         A propos de chemin de fer, la seule locomotive centrafricaine (un objet de musée) subsistait en 1990 dans un hangar près des rapides de Zinga qu’elle servait à contourner autrefois.

         Une dernière remarque : tous les grands travaux projetés pour Bangui impliquent le renoncement au transfert de la capitale vers Bambari ou Sibut, Grimari, Bossembélé. Qui financerait un tel transfert ?

         Avec tous les vœux pour une vie meilleure pour les Centrafricains dans un pays modernisé.

Yves Boulvert

2/12/2012

       

CV

 

BOULVERT Yves

Membre titulaire 4e section,

Élu le 02/12/1994

Directeur de recherche à l’IRD depuis 1984 (ex-ORSTOM) (er)

Chercheur pédologue à l’ORSTOM au Niger, Sénégal, en Centrafrique depuis 1963

Membre de la Société de Géographie depuis 1982

Membre de la Société des explorateurs français depuis 1993

Domaine de compétences :

Afrique noire : géographie physique, pédologie, géomorphologie, phytogéographie, histoire des explorations. Pays étudiés : Centrafrique, Guinée, Niger. Pays ou régions parcourues : Afrique occidentale, centrale, orientale et australe ; Amérique du Nord et du Sud ; Asie (du Proche à l’Extrême-Orient) ; Pacifique (de l’Australie aux Galapagos), Europe

Biographie :

Yves Boulvert est diplômé de Paris-Grignon puis Agro-Paris Tech (Ingénieur agronome en 1961). Il obtint une licence ès-sciences (Sorbonne, 1962) et devint docteur d’État ès sciences naturelles (Dijon, 1990).

Il fut responsable à l'ORSTOM (Office de la recherche scientifique et technique outre-mer) en Centrafrique en 1989.

Bibliographie :

Carte pédologique de la République centrafricaine. ORSTOM, 1983

Carte phytogéographique de la République centrafricaine. ORSTOM, 1986 et 1987

Agroclimatologie du Centrafrique. ORSTOM, 1988

Bangui 1889-1989 : un siècle de croissance. Atlas – IGN, 1989

Bangui 1889-1989 : points de vue et témoignages. Sépia, 1989

Documents phytogéographiques sur les savanes centrafricaines. ORSTOM, 1995

Étude géomorphologique de la République centrafricaine. ORSTOM, 1996

Notice et carte morphopédologique à 1/500 000 de République de Guinée (accompagnée de volumes annexes : éléments du climat guinéen, documents phytogéographiques...).  IRD, 2003

Carte morphopédologique interactive à 1/200 000 de République de Guinée (cédérom). IRD, 2005

Le bassin de l’Oubangui : hydrométrie, climatologie… (cédérom). IRD, 2010

Source : http://www.academieoutremer.fr/academiciens/fiche.php?aId=223 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion