Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 23:15

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 

 

Bangui : La consommation des produits de mauvaise qualité fait des malades

 

 

des-produits-sur-le-marche.jpg

 

 

Bangui, 17 novembre 2012 (RJDH) – Certains  habitants du village de Sakpa-Mborola, située dans la sous-préfecture de Bimbo4, souffrent d’un certain nombre de maladies qui seraient liées à la consommation de produits de mauvaise qualité, jetés par le Programme alimentaire mondial (PAM).


Les maladies constatées sont entre autres la diarrhée, la conjonctivite  et la toux. Le  chef du village  de Sakpa-Mborola, Cyr-Gilbert Yassoumalet, a témoigné que ces produits alimentaires   ont été enfouis  dans un trou, le 19 octobre par le PAM, après avoir constaté qu’ils n’étaient plus consommables. Mais après cette opération, certains habitants ont récupéré ces vivres et les ont mangés.


La même source précise que des dispositions sécuritaires ont été prises pour empêcher la population de reprendre ces produits. « Malheureusement, le départ des gardiens  qui assuraient la surveillance  du site de destruction a occasionné ce que nous constatons maintenant », a-t-il ajouté.


Cette information est confirmée par le PAM. « Nous avons payé un service de gardiennage pour une durée de deux semaines à la mairie de Sakaï, pour empêcher aux personnes de s’emparer de ces farines. Si les habitants récupèrent  encore ce produit nuisible à la santé humaine, c’est que le service de gardiennage n’a pas  bien travaillé  au  temps voulu », a indiqué  Mahomed Chersi, un personnel du PAM qui a pris part à cette opération.


Il précise que ces produits d’une quantité d’environ 200 tonnes ont été détruits parce qu’ils n’étaient plus consommables. « La couleur initiale s’est transformée en jaune foncé. Des analyses  faites au laboratoire confirment que ces vivres sont en  mauvais état  et ne peuvent être consommés », a-t-il ajouté.


D’après lui  le  ministère de la Santé a été informé de la situation et que le choix du lieu de la destruction a été effectué  en commun accord avec le maire de la commune de Sakaï et le chef du village Sakpa-Mborolo.

 

 

 

Bambari : Des parents d’élèves sensibilisés à la scolarisation des filles

 

 

ecoliers-centros-sac-au-dos.jpg

 

 

Bambari, 17 novembre 2012 (RJDH) – Une tournée de sensibilisation et de formation des parents d’élèves sur la scolarisation des enfants, notamment des filles, a été organisée conjointement par l’inspection académique du centre et le Programme alimentaire mondiale, dans la préfecture de la Ouaka (centre). Cette activité lancée le 5 novembre a pris fin hier dans la ville de Kouango.


Le point focal éducation et coordonnateur des cantines scolaires à l’inspection académique, Théophile Antoine Guéréngou, a fait observer que les parents savent désormais l’importance de la scolarisation des filles. Alors qu’auparavant, celles-ci étaient toujours préparées au mariage, parfois précoce.


« Durant cette tournée de sensibilisation dans les différentes écoles, nous avons également initié les membres des associations des parents d’élèves à bien gérer la cantine scolaire qui mise à leur disposition par le PAM », a-t-il précisé.


L’équipe a sillonné les écoles de la ville de Grimari, de Bambari la semaine avant de se rendre dans la ville d’Ipy.

 


 

Bambari : La population sensibilisée à la lutte contre la tuberculose

 

 

pneumonie-poumons-alveoles

 

 

Bambari, 17 novembre 2012 (RJDH) – Une caravane de sensibilisation  pour une implication de la population dans la lutte contre la tuberculose, sillonne depuis ce matin la ville de Bambari (centre). Elle est organisée par l’Association pour les œuvres médicales des églises en Centrafrique (ASOMESCA), sur un financement de la Banque mondiale.


Symphorien Goundou,  président de l’association chrétienne qui travaille en collaboration avec l’ASOMESCA, a fait savoir que les données épidémiologiques de la tuberculose restent élevées en République Centrafricaine avec un taux de 34%. C’est pourquoi il est nécessaire de sensibiliser la population pour  qu’elle prenne conscience de l’ampleur de cette maladie et sa coexistence avec le VIH/sida.


Cette caravane intervient après une  campagne de sensibilisation contre la tuberculose, à l’intention de la communauté peulh, organisée le mardi 13 novembre, au centre de dépistage volontaire de la ville de Bambari.

 


 

Kaga-Bandoro : Diagnostic des problèmes de développement de la région du nord

 

 

RCA hydrographie nord ouest

 

 

 

Kaga-Bandoro, 17 novembre 2012 (RJDH) – Plusieurs points qui entravent le développement de la partie nord de la République centrafricaine ont été relevés, du 15 au 16 Novembre, lors de la revue annuelle  du programme de coopération RCA-Unicef,  dans la ville de  Kaga-Bandoro (Nord).


Il s’agit entre autres de la dégradation avancée de l’état des routes, le retard dans le financement de certains secteurs clés tels que l’éducation et la santé. Il a également souligné un manque de politique sociale et de communication pour le développement.


La question de la protection de l’enfant et de la femme, le manque de collaboration entre certaines ONG et les services déconcentrés de l’Etat ont été également décriés.


L’objectif de cette rencontre était de faire le bilan des activités mener dans la région ensemble avec l’UNICEF afin  de réajuster les prochains éventuels projets en faveur de la population au titre de l’année 2013-2014.


Les préfectures concernées par cette activité sont la Vakaga, la Haute-Kotto, la Ouaka, la Bamingui-Bangoran, la Kémo et la Nana-Gribizi.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches