Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 01:22

 

 

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 

Bangui : Rappariement des militaires tchadiens de la garde présidentielle, satisfaction de la population

 

 

soldats tchadiens-copie-2

 

 

une-vue-de-pk-12--hippolyte-donossio-rjh-rca.jpg

 

PK 12 sortie Nord de Bangui

 

Bangui, 29 octobre 2012 (RJDH) – La population de la ville de Bangui se dit satisfaite à l’écoute de l’annonce du retour des éléments de l’armée tchadienne qui ont accompagné le président François Bozizé au pouvoir en 2003. Ce retrait va commencer dans la semaine, mais on ne connait pas encore le jour exact, du début de l’opération.


 Au PK 12, localité située à la sortie nord de la ville de Bangui, c’est la satisfaction totale. C’est dans cette localité que la majorité de ces hommes sont basés depuis 2003, date de leur arrivé en Centrafrique. Ils sécurisent le quartier présidentiel de Sassara, qui est également le fief de plusieurs hauts dignitaires du pouvoir de Bangui.


« Nous sommes enfin soulagés que ces hommes rentrent chez eux », affirme un commerçant au marché de PK 12, qui est coupé par un autre qui dit « ils sont là, pour la sécurité du Chef de l’Etat, et non pour nous, donc s’ils rentrent, nous n’avons rien à gagner ni à perdre ».


La tension est vive ces derniers temps entre la population de PK 12 et les militaires tchadiens. « Ils ne tardent pas à dégainer à moindre incident. Ils ont tué plusieurs personnes ici et ont rendu d’autres infirmes », a mentionné Juliette, vendeuse, qui s’est dite également témoin de plusieurs cas d’exactions sommaires, commis par ces militaires tchadiens.


« Si le président a décidé du retour de ces hommes, c’est témoigné sa confiance envers nos forces de l’ordre et de défense nationale qui sont également capables de protéger les institutions de la République »,  a fait savoir un fonctionnaire de l’Etat qui a requis l’anonymat.


Le ministre de l’administration du territoire Josué Binoua, est attendu aujourd’hui à Ndjamena, pour porter un message du président centrafricain à son homologue tchadien Idriss Deby Itno  sur la question.


Sur place à Bangui, on ignore pour l’instant qui a pris cette décision de rapatriement. Aucune déclaration officielle n’a été faite à Bangui. C’est le ministre Binoua qui a donné la nouvelle à la presse, dimanche.

 

 

 

Zemio : Des enfants étudient sous des arbres

 

 

écoliers déplacés centros

 

 

Zémio, 29 octobre 2012 (RJDH) – Les enfants habitant le site des déplacés  internes de la ville de Zémio (sud-est) viennent de reprendre le chemin de l’école ce lundi 29 octobre après un mois de la rentrée officielle le 17 septembre. Ce retard est dû au manque de bâtiment scolaire.


« Compte tenu du retard que nous avons enregistrés, nous sommes obligés de  démarrer les enseignements sous les arbres en attendant la construction des maisons en paille », a déclaré Jean Ramadane, un des enseignants.


Selon la même source les maisons en paille dans lesquelles étudient les élèves ont été construites par une structure nationale qui œuvre dans le cadre de la protection et l’éducation des enfants. « Mais les toitures de ces bâtiments ont été détruites par les pluies diluviennes qui se sont abattues dans cette localité », dit-il.


Jean Ramadane a affirmé que le représentant de cette structure a promis de réhabiliter les toitures de ces bâtiments scolaires.

 


 

Bambari : Le maire lance un appel d’aide pour la construction des forages

 

Bambari, 29 octobre 2012 (RJDH) – Dix jours  après la pénurie d’eau potable dans la ville de Bambari (centre), suite à une panne technique qu’a connue le générateur de la société de distribution d’eau en Centrafrique,   le maire de la ville de Bambari Marie-Francine Baninga, a lancé ce lundi 29 octobre un appel d’aide aux ONG internationales pour la construction des forages à la population qui a des difficultés à s’approvisionner en eau potable. 


L’appel a été lancé au cours d’une réunion qui s’inscrit dans le cadre du projet de plan et développement communale.


Selon le maire, cette situation à pousser la majorité de la population à consommer de l’eau souillées. En plus, les femmes parcourent des kilomètres à la recherche de l’eau. « C’est pourquoi nous lançons cette appel à l’endroit des structures humanitaires qui œuvrent dans ce domaine, de venir construire des forages dans la ville » a-t-elle ajouté.


Le chef de centre de la société de distribution d’eau de Bambari avait annoncé le vendredi dernier, que le générateur avait été transféré à Bangui, pour être réparé.

 


 

Berberati : Un calme précaire après une altercation entre la population et des éléments de la gendarmerie

 

Berberati, 29 octobre 2012 (RJDH) – Le calme tente de revenir dans la ville de Sosso-Nakombo (sud-ouest) après une altercation entre des éléments de la gendarmerie et une partie de la population. L’évènement au eu lieu le vendredi 25 octobre dans la soirée.


D’après les informations recueillies par la Radio Zoukpana, un jeune a été convoqué à la gendarmerie pour une affaire le concernant. Cette convocation n’a pas rencontré l’agrément des parents du jeune, qui se sont rendus à la gendarmerie pour injurier les gendarmes en poste.


« Le jeune homme convoqué et un officier de la gendarmerie se sont battus. Certains manifestants ont été arrêtés et transférés à la gendarmerie de Berberati », a raconté un témoin de l’évènement.


Le calme est revenu dans cette localité après l’intervention des militaires et gendarmes détachés à Berberati.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches