Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 23:39

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

Birao : Les enfants sont les victimes de la crise alimentaire

les-enfants-et-la-crise-alimentaire-photo-jeune-afrique.jpg

 

Birao, 14 juillet 2012 (RJDH) – Les enfants de la sous-préfecture de Birao (nord-est)  et les environs sont plus vulnérable et meurent à moindre coup de paludisme car affaibli par la sous-alimentation depuis plus de deux mois.

« Deux ou trois enfants de 6 à 59mois, meurent chaque jour puisqu’ils ne sont plus résistants à chaque coup de fièvre due au paludisme. Ils sont affaiblis par la faim », a déploré Sévérin Ndjapou, chef de la préfecture sanitaire de la vakaga.

« Il y’a un centre de santé dans le secteur du village Djabarouma où le taux de mortalité est plus élevé, mais qui ne dispose pas de médicaments pour la prise en charge de ces enfants attaqué par le paludisme et la malnutrition » a-t-il ajouté.

La population éprouve d’énorme difficulté pour se nourrir, « grâce aux travaux agricoles que nous subsistons. Nous avons 13  orphelins à notre charge, sans aucune aide de l’extérieur. Nous sommes épuisées ma mère et moi. Aucune structure humanitaire n’intervient pas dans ce secteur », a témoigné Yabadala  Yagoumar, une jeune fille  de Birao 1.

L’intervention des ONG et des humanitaires s’avèrent nécessaire dans ce secteur a souhaité la même source.

Bria : Le jeune peulh emporté par un crocodile, retrouvé dévoré à moitié

Bria, 14 juillet 2012 (RJDH) – Le corps du jeune peulh de 14 ans, emporté par un crocodile dans la rivière La koto jeudi 12 juillet, est retrouvé  le vendredi 13 juillet avec une partie du corps dévorée.

« Le corps de cet enfant a été  retrouvé à 18 heures, à sept kilomètres  en amont  de la ville de Bria (centre-est), d’autres membres de son corps ont été   dévorés. C’est lamentable » a déploré Alioune Oumarou l’oncle de cet adolescent.

Selon lui, « c’est un véritable danger pour la population, puisque la plupart des habitants cultive de l’autre côté de la rivière. Nous souhaitons que cette bête soit tuée » a –t-il ajouté.

Cet enfant est inhumé le même jour. La gendarmerie et le service des eaux et forêts sont à pied d’œuvre pour chercher à  abattre le crocodile, selon des sources officielles.

Bangui : Le sucre se fait rare sur le marché

 

Bangui, 14 juillet 2012 (RJDH) – Les emballages d’un kilogramme de sucre de marque SUCAF sont rares sur le marché à Bangui.

Dans deux magasins visités au centre-ville, le sachet d’un kilo se vend 1 200 FCFA,  alors qu’avant l’arrêté d’homologation des prix par le ministère du Commerce, il était à 900 FCFA et  le paquet du carreau d’un kilo variait de 1 000 à 1 200 FCFA selon les magasins, il est vendu actuellement à 1 400 FCFA.

Le sucre en emballage de marque SUCAF est très rare 1 magasin sur 20 au marché central comme au KM 5 dans le 3ème arrondissement, on ne trouve que du sucre vendu en vrac à partir des sacs de 50 km du groupe SOMDIAA dont fait partir SUCAF Centrafrique.

« Actuellement, nous vendons du sucre en détail à partir de sacs de 50 kilogrammes que nous transvidons dans des paquets de 1 kilogramme, a expliqué un détaillant. Il est difficile de trouver du sucre avec l’emballage d’usine. Malheureusement, les gens préfèrent l’emballage original».

« Nous avons du mal à dégager des bénéfices, a fait remarquer un vendeur de café au marché central. Auparavant, on utilisait 2 à 3 cuillerées de sucre pour un verre. Maintenant, il en faut 4 ou 5 pour la même quantité ».

La population craint que la rareté du sucre puisse avoir des retombées sur le coût du panier à provisions, surtout la pratique des mélanges de sucres chimiques pour les vendeuses qui offrent du café et des beignets.

Selon des informations obtenues par le RJDH auprès de sources proches de la SUCAF, la baisse du volume de sucre sur le marché est due à des travaux annuels de maintenance des équipements pour mettre sur le marché des nouveaux types d’emballages et aussi pour moderniser le conditionnement du sucre et améliorer les conditions d’hygiène.

 

Kaga-Bandoro : Un adolescent noyé et introuvable

Kaga-Bandoro, 14 juillet 2012 (RJDH) – Un adolescent âgé de 15 ans s’est  noyé après avoir  été poussé à l’eau par un homme qui lui a supplié de le transporter dans sa pirogue afin de l’aider à traverser la chute de la Nana à environ 20 kilomètres de la ville de Kaga-Bandoro (nord-est).

Selon des témoignages recueillis, la victime était en compagnie des deux autres jeunes qui sont dans le même quartier que lui. Ils étaient partis faire la pêche. Alors que l’homme  a supplié l’adolescent de le transporter dans sa pirogue.

« Arrivé au milieu de la rivière, l’homme a poussé le jeune homme qui s’est noyé. Après il a pris fuite », a expliqué un des deux jeunes.

Le corps du jeune garçon n’a pas encore  été retrouvé. Le chef du quartier originaire de ces jeunes, André Joseph, a donné l’instruction aux éléments des auto-défenses de rechercher le présumé coupable pour que justice soit faite.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches