Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:09

 

 

 

 

 

 

Centrafrique-Bengassou 0

 

 DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine

Contact: 00 236 70909278 – rjdh.car@gmail.com

 http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com

 

Bangui, le samedi 19 Mai 2012

Obo : Arrivée d’une nouvelle équipe de conseillers militaires américains

Une nouvelle équipe des conseillers militaires américains qui appuient les Forces armées centrafricaines et l’armée ougandaise dans la lutte contre l’armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony est arrivée en début de semaine à Obo, a rapporté ce matin Radio Zéréda.

Radio Zéréda indique que ces conseillers militaires sont arrivés par vague pour remplacer les premiers déployés en République centrafricaine depuis octobre 2011, pour assurer l’encadrement des soldats centrafricains et ougandais dans la traque à Joseph Kony. Mais cette transition a eu un impact sur la formation des soldats.

« Nos soldats ont une semaine de repos pour donner le temps à la nouvelle équipe des encadreurs américains de s’installer », a expliqué un officier de l’armée centrafricaine.

Il faut dire que c’est depuis le mois d’octobre 2011, que les premiers conseillers de l’armée américaine ont été déployés en République centrafricaine pour aider à capturer Joseph Kony, recherché par la Cour pénale internationale, pour crime de guerre et contre l’humanité.

Cette relève de l’armée américaine intervient une semaine après la capture du numéro 4 de la LRA, Caesar Acellam, par l’armée ougandaise au Village de Maboussou, à 45 kilomètres de la ville de Mboki, dans l’extrême Sud-est de la République centrafricaine.

 

Boali : Des chefs d’équipes de la Croix-Rouge initiés à l’intervention d’urgence

Une trentaine de chefs d’équipe de la Croix-Rouge des 8 arrondissements de Bangui, Bimbo et Bégoua, ont bénéficié le 17 mai dernier, à Boali d’une formation sur la gestion des dégâts causés par les catastrophes naturelles, la prévention des accidents de la circulation, a rapporté Radio ICDI.

Il s’agit d’une initiative de la Croix-Rouge Centrafricaine. Selon le chef du département des catastrophes de cette organisation, Jean Moise Modestie Waguido ; cette formation a pour objectif de remédier aux multiples difficultés d’intervention dans des situations d’urgence.

La rencontre a porté sur la sécurité routière, les causes des différents accidents de la circulation ainsi que des solutions possibles à envisager pour réduire, les constats d’accident, la protection civile et l’organisation des secours.

La Croix rouge centrafricaine a annoncé l’extension de cette formation dans les autres régions du pays dans les prochains mois.

 

Bangui : Les médias invités à s’impliquer dans la lutte contre l’insécurité

Les médias seront désormais impliqués dans la lutte contre l’insécurité à Bangui, a annoncé vendredi le ministre de la sécurité et de l’ordre public, Claude Richard Ngouandjia, dans une conférence de presse, a rapporté ce matin Radio Notre Dame.

« Nous avons pris la décision d’impliquer les médias dans cette campagne de sensibilisation pour la sécurité, car c’est la presse qui peut mieux véhiculer la notion de sécurité qui est primordiale pour la population », a indiqué Claude Richard Ngouandjia.

Il faut signaler que depuis environ une semaine, le ministère de la sécurité et de l’ordre public, mène une campagne de sensibilisation à l’endroit de la population en matière de sécurité.

D’après le ministre, des foyers de tension et des mouvements formés par des personnes mal intentionnées seraient en cours de formation à travers la ville de Bangui. Il a demandé à la presse de sensibiliser la population sur la nécessité pour chaque citoyen de contribuer à un climat de sécurité.

 

NDLR : Le régime de Bozizé doit arrêter d'emprisonner les journalistes avant de leur demander de s'impliquer dans le prétendu travail de sensibilisation dont il est question et qui n'est que la résultante de la paranoïa ambiante du pouvoir en place.

 

Bria : Des parents d’élèves impliqués dans la quête de la paix

Les membres du bureau de l’Association des parents d’élèves des 56 écoles de Bria et Yalinga, viennent d’achever une formation de deux jours sur ‘’l’éducation à la culture de la paix’’, à l’initiative de l’ONG Jesuite Refugiee Service (JRS), a rapporté le correspondant du RJDH à Bria.

D’après Pierrot Soungou qui travaille pour JRS, cette rencontre a été initiée pour donner l’occasion aux parents d’élèves, ainsi qu’aux directeurs d’écoles, de s’impliquer dans la culture de la paix et de la tolérance en milieu scolaire et familial.

Pour le délégué régional de la réconciliation de la Haut Kotto, Hermance Ngouyonla Ateme, ce thème met à l’épreuve tous les participants et les incite à s’impliquer davantage dans la quête d’une paix durable au sein de la communauté.

A la fin de la formation, des fournitures scolaires ont été distribuées par JRS aux représentants des 56 écoles.

 

Boali : Vers la révision de la stratégie de lutte contre le sida

Les documents d’orientation de la politique nationale de lutte contre le VIH-Sida en République centrafricaine seront relus, a annoncé le Coordonnateur du Comité national de lutte contre le sida (CNLS), le Pr. Mamadou Nali au cours d’une rencontre tenue à Boali du 15 au 19 mai, a rapporté Radio ICDI.

D’après le Pr Mamadou Nali, cette révision permettra de réajuster la politique de lutte contre la pandémie du sida au sein de la population centrafricaine. « La République centrafricaine adhère à l’objectif mondial 2015 qui a est celui de zéro infection, zéro décès et zéro discrimination. Mais l’important est de diminuer le taux de séroprévalence, en vue de donner l’espoir aux malades du Sida », a-t-il précisé.

Il a expliqué que le nouveau cadre stratégique en finalisation comporte quatre axes stratégiques, à savoir l’axe de la prévention, le projet de prévention de la transmission de la mère à l’enfant, la prise en charge globale des malades et la meilleure coordination des actions.

Il faut rappeler que le taux de prévalence du VIH/Sida est passé de 6,2% en 2005 à 2012, à 5,9% en 2012, selon le comité national de lutte contre le VIH/Sida.

L’objectif de la rencontre de Boali était de faire le bilan des activités 2003-2010, procéder à la relecture des documents du cadre stratégique de lutte contre le sida.

 

Bangui : Les victimes du VIH sida à l’honneur

 

Les organisations qui travaillent dans la lutte contre le sida et les personnes affectées par cette pandémie, ont célébré ce matin, la Journée internationale des personnes victimes du sida sur le thème « promouvoir ensemble la santé et la dignité humaine », à Bangui.

La célébration a été faite à travers une marche pacifique qui a regroupé toutes les parties prenantes, en particulier le Comité national de lutte contre le sida, le projet de la prévention et de lutte contre le sida en Afrique centrale, le réseau centrafricain des personnes vivant avec le VIH/sida, entre autres.

« Toute personne a droit à la vie, à la dignité et au respect. Or il y a des personnes qui ont trouvé la mort cause de cette maladie. C’est pourquoi nous voulons rappeler la population centrafricaine du danger que constitue le sida », a déclaré le coordonnateur de l’association centrafricaine pour le marketing social, Thomas Rabé.

Rappelons que le taux de prévalence du VIH/Sida en République centrafricaine est de 5,9%.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches