Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 23:49

 

 

Bozize KNK

 

Le dimanche 22 août 2010 de 22 heures à 4 heures du matin, a eu lieu la réunion hebdomadaire des différents services de renseignements à Sassara (juste à côté de la salle où sont stockées  les motos destinés à la campagne du KNK), sous la présidence de François Bozizé. Pour la première fois, les fils Bozizé qui sont  lieutenants à la gendarmerie ont pris part à cette réunion, ainsi que des officiers de la garde présidentielle ex-libérateurs triés sur le volet.

D’entrée de jeu, Bozizé a annoncé à l’assistance qu’il est malade mais qu’il refuse toute évacuation sanitaire à l’étranger pour ne pas être empoisonné car il est convaincu que les Français cherchent à le renverser. Il a déclaré que les Français veulent utiliser des officiers des FACA pour le renverser c’est pourquoi il ne fait plus confiance aux FACA. Il démontrera aux Français qu’il est plus malin qu’eux, comme il a déjà prouvé à tous ceux qui l’ont pris pour un idiot qu’il est plus malin qu’eux. Par conséquent, il a décidé des changements suivants dans les services de sécurité pour anticiper le projet français:

- Adolphe Dobigué est nommé Colonel et affecté à la garnison de Bouar qu’il a regagné en urgence dès ce  samedi 28 août. Sa mission est de maîtriser la garnison de Bouar contre toute sédition ;

- Le Colonel Thierry Lengbé sera relevé de la direction générale de la sécurité présidentielle et nommé  Chef d’Etat-major des FACA.

- Il s’est réconcilié avec le Colonel Guy-José Galotty qui reprendra service, et sera envoyé en formation.

 - Les poudrières seront centralisées à Sassara jusqu’aux élections.

- Après les élections, Francis Bozizé sera envoyé à l’Ecole de guerre, puis il sera   nommé Général pour prendre en main l’armée.

- L’intégration dans la Garde présidentielle des mercenaires récemment recrutés et qui sont de nationalité sud-africaine, ougandaise, tchadienne et congolaise (RDC)

Ensuite, il a annoncé que compte de sa maladie, c’est Francis Bozizé qui présidera désormais les réunions de sécurité avec les « tontons macoutes » jusqu’à ce que sa santé se rétablisse. Par ailleurs, il a débloqué à son fils Francis les fonds pour sa campagne dont il sera désormais l’unique gestionnaire et lui rendra compte directement.

S’agissant des mesures relatives aux élections, Bozizé a abordé les points suivants :

-          Le MLPC a annoncé 120 candidats aux législatives tandis que Ange-Félix Patassé en a déjà investi plus d’une centaine. Il faut absolument empêcher que ces deux candidats n’aient la majorité à l’Assemblée. Les fonds nécessaires au « travail de sape en interne » de ces deux adversaires redoutables ont déjà été débloqués à Francis Bozizé à cet effet.

 

-          Tout doit être mis en œuvre pour la victoire au premier tour de François Bozizé. Si un deuxième tour est inévitable, il faut tout faire pour éviter que ce soit avec Ziguélé, car il risque de se faire soutenir par l’ensemble de l’opposition et c’est très dangereux. Il faut plutôt favoriser un deuxième tour  avec Patassé qui est moins dangereux car l’opposition ne le soutiendrait  pas en cas de deuxième tour, et ses soucis sont plus financiers et matériels que politiques, et en plus des canaux de travail en commun existent déjà avec lui.

 

-          Pour neutraliser Ziguélé que  Bozizé a qualifié et déclaré comme étant son adversaire le plus redoutable, les axes de travail suivants ont été identifiés :

 

-          1°) Une équipe spéciale de communication anti- Ziguélé composée  de Fidèle Ngouandjika, Levy Yakité, Tita Samba Saulet et Zama Papa Javon doivent œuvrer inlassablement à décrédibiliser Ziguélé par tous moyens sur tous les médias nationaux et internationaux ;

 

-          2°) Les responsables des minorités peuhles et pygmées seront invités à Bangui pour recevoir des dons de produits de première nécessité et de l’argent. A cette occasion, les responsables peuhls qui considèrent Ziguélé comme un des leurs parce qu’il parle peuhl doivent être sévèrement mis en garde contre les conséquences d’un vote massif de leur part en faveur de Ziguélé.

 

-          3°) Le ministre Parfait Mbay a été instruit de repartir à Mbaïki pour mettre en garde les chefs des villages dont les habitants ont fait le signe de la victoire du MLPC  lors du retour de la délégation gouvernementale de la célébration du cinquantenaire à Mbaïki le samedi 21 août.

 

-          4°) Le Ministre Zingas qui a été chargé de « retourner » David Gbéti, le Président de la Jeunesse du RDC, n’a pas entièrement réussi sa mission puisque d’autres jeunes du RDC, réunis derrière le secrétaire général de la JRDC, ont remis en cause l’appel de David Gbéti à soutenir Bozizé. Des fonds supplémentaires ont été remis à Aurélien Simlpice Zingas pour qu’il reprenne contact avec le groupe soutenant le secrétaire général du RDC. Tout doit être mis en œuvre pour que le RDC ne se rallie pas à l’idée d’une candidature unique de l’opposition, et aucun sacrifice financier ne doit être épargné pour parvenir à cela. « Une candidature unique de l’opposition, c’est notre fin » a conclu François Bozizé.

 

 

Enfin en divers, Bozizé a informé l’assistance des point suivants :

-           de l’argent sera remis aux jeunes centrafricains venus de France pour mettre en place l’association de soutien à Bozizé dénommée « Action Courant », sur le modèle BDR ;

-          La communauté libanaise en Centrafrique lui a remis une contribution de 400 millions de F CFA pour soutenir sa campagne. Une grande partie de cet argent servira à confectionner des cartes d’identité nationale aux militants KNK de province.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique