Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 15:38


bonne-annee

bozize-stylise


 Sur le plan social, la vie quotidienne des Centrafricains en particulier celle des Banguissois pour ce qui est de la fourniture du courant électrique, en ce début d’année 2010 ne va guère s’améliorer bien au contraire. Elle va encore se détériorer davantage du fait des travaux prévus début février sur la centrale électrique de Boali. Ces travaux, financés par l’Agence française de développement et la Banque mondiale, toucheront à la fois une population découragée, des entreprises en difficulté et des services publics déjà inefficaces.

Et la centrale thermique de Bangui ne parviendra pas à empêcher les coupures intempestives qu’endure la clientèle de l’ENERCA depuis des lustres, qui continueront de perturber également le fonctionnement du réseau de distribution d’eau de la SODECA. L’incompétence est directement responsable de la vétusté d’une centrale qui n’a pas été entretenue comme elle aurait dû l’être.

 Une fois de plus, Bozizé et sa clique préfèrent faire de juteuses affaires avec les Chinois qui n’arrêtent pas de leur fournir des armes de guerre, et du matériel pour la campagne électorale du KNK, tout en oubliant leurs propres citoyens et la population qui ne sont évidemment pas informés du calvaire énergétique qui les attend.  

Pendant ce temps, l’organisation des élections, elle, reste peu active, tandis que le Président de la Commission électorale (CEI), le vrai faux pasteur Joseph Binguimalé multiplie les voyages d’agrément à Paris et Bruxelles. Son plan secret avec Bozizé visant à faire usage des listes électorales ayant servi à la mascarade électorale de 2005 dont le ministre de l’Administration du territoire Elie Oueifio avait affirmé sans scrupule qu’elles avaient été détruites, a été découvert, mis à nu et énergiquement dénoncé notamment par le candidat du MLPC Martin Ziguélé.

La CEI doit donc procéder par elle-même à un nouveau recensement du corps électoral et établir de nouvelles listes électorales, tâche dont Bozizé et Binguimalé avaient gravement sous estimé l’ampleur et la difficulté alors qu’il s’agit d’un véritable défi qui ne peut cadrer  avec le chronogramme fantaisiste et irréaliste qui projette la tenue des élections au mois d’avril et mai prochains, qu’ils s’empressent de diffuser.

Après plusieurs attaques dans la région Nord-Est, on enregistre un calme relatif dans le pays depuis quinze jours mais les nouvelles exigences posées par les factions armées et leurs représentants ont porté un coup d’arrêt au processus DDR qui est toujours en panne du fait du non versement aux combattants des mouvements rebelles de ce qui leur a été promis lors de la première phase de sensibilisation pilotée par le ministre d’Etat Cyriaque Gonda et Jean Jacques Demafouth. La conséquence en est que la population des zones sous contrôle de l’APRD demeure toujours prisonnière des rebelles de ce mouvement avec les nombreux barrages routiers qui leur permettent de la rançonner.  

Ce dernier qui est en même temps chef du parti politique « Nouvelle alliance pour le progrès », s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle (qu’il avait déjà briguée en 2005 sans avoir pumettre pied au pays ne recueillant qu’à peine 2% des voix). Jean Jacques Démafouth, qui est par ailleurs président de l’APRD et vice-président du comité de pilotage du DDR, est suspecté d’avoir conclu une alliance électorale avec Bozizé, des doutes que cette candidature ne permet pas de dissiper, personne n’étant dupe des manœuvres politiques des deux hommes.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation