Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 21:59




 

A peine descendu de son avion de retour de Ouagadougou ou il avait participé au sommet africain sur le climat, puis Cotonou où il avait pris part à la réunion des chefs d’Etat invités par l’ancien président français Jacques Chirac à signer son appel de Cotonou contre les faux médicaments, Bozizé a convoqué une rencontre avec le comité de pilotage du programme DDR. Visiblement en colère, il a pointé du doigt la mauvaise foi de certains mouvements politico-militaires qui refuseraient encore selon lui de communiquer la liste de leurs combattants alors qu’ils avaient bien co-signé l’Accord de paix Global de Libreville.

Il a stigmatisé le cas du FDPC d’Abdoulaye Miskine qui vient de déclarer caducs tous les accords de pays qu’il a signés en Libye avec le gouvernement. Il s’en est aussi vertement pris aux pessimistes qui - comme l’a fait dans une récente interview sur les antennes de RFI le président de l’APRD Jean Jacques Demafouth, pourtant vice président du comité de pilotage du DDR et qui a cru bon se faire le porte parole de ses éléments sur le terrain - craignent une reprise des hostilités si les fonds prévus pour le DDR n’étaient pas rapidement décaissés au profit des ex rebelles qui ont de plus en plus de mal à se nourrir maintenant qu’ils ont été contraints à lever les barrières.

Pour sa défense et afin de faire taire les supputations sur les accusations de détournement de l’enveloppe d’assistance du DDR offerte par les pays membres de la CEMAC, Bozizé a prétendu que les fonds CEMAC pour le DDR se trouveraient bien dans les livres de la BEAC et qu’il pourrait en apporter les preuves. Il a affirmé gérer dans la transparence la plus grande cette enveloppe en ordonnant un décaissement de 65 millions pour la réfection du local devant abriter les services techniques du comité de pilotage du DDR puis un autre décaissement de 190 millions de F CFA pour couvrir la première campagne de sensibilisation en province.

On doit rétorquer à Bozizé que la seule façon de faire taire définitivement les supputations et les accusation de détournement de l’enveloppe de cinq milliards de F CFA de la CEMAC est de reverser immédiatement tout cet argent à la structure financière de gestion prévue à cet effet au BINUCA et au PNUD. Cet argent n'est pas destiné à être logé indéfiniment à la BEAC et Bozizé n’a pas vocation à gérer cette enveloppe. Président de la République, n’a-t-il pas autre chose de plus important à s’occuper ?  Quand mettra-t-il cet argent à la disposition de ceux à qui il est initialement destiné ? Il est fortement à craindre que ce moment venu, on ait une désagréable surprise.

Selon certaines informations crédibles provenant de certains voyageurs qui reviennent des zones tenues notamment par l’APRD, à force d’attendre en vain le décaissement des fonds DDR, les ex rebelles remettent progressivement en place les barrières pour racketter à nouveau la population.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique