Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 17:30

 

 

myriam-makeba_mama-africa.jpg

 

 


JOHANNESBURG AFP / 08 novembre 2011 16h09 - Les petits-enfants de Miriam Makeba, voix légendaire du continent africain et symbole de la lutte anti-apartheid décédée il y a trois ans, sont entrés en conflit ouvert mardi avec l'ex-manager et toujours légataire de la chanteuse, dont ils demandent la démission.

Nelson Makeba Lee et sa jumelle Zenzi, 43 ans, accusent Graeme Gilfillan, 49 ans, d'abus et de fraudes dans une lettre à l'en-tête de la fondation Miriam Makeba, reçue par l'AFP.

Ils lui demandent d'enregistrer sa démission en qualité d'administrateur du ZM Makeba Trust et de Siyanda Music, démission attendue depuis longtemps, déjà rédigée et signée du vivant de Miriam Makeba, conformément aux instructions de celle-ci et de sa famille, selon ce courrier co-signé de Patrice Blanchard, ex-secrétaire personnel de la chanteuse.

MM. Makeba Lee et Blanchard menacent d'aller en justice. On ne veut pas faire de scandale, mais plus on ne dit rien, plus il s'installe et continue de faire des affaires dans le monde entier, a expliqué à l'AFP M. Blanchard, qui soutient que Miriam Makeba a été victime d'un abus de confiance.

Il est inacceptable que la famille de Miriam Makeba et son nom soient salis, a ajouté Nelson, en référence à l'article d'un tabloïd sud-africain dans lequel sa soeur et lui était mis en cause par M. Gilfillan.

C'est important pour nous de répondre et d'avoir un environnement (juridique) clair, a ajouté le petit-fils, éditeur de métier. Sa soeur écrit des chansons.

Interrogé sur les montants en jeu, ils n'ont pas pu donner de chiffre mais évoqué d'importantes sommes venant des droits musicaux ou encore d'un possible grand film hollywoodien inspirée de la vie de la chanteuse.

Dans un document adressé à l'AFP, M. Gilfillan a affirmé être la victime d'attaques incessantes depuis trois ans de la part des deux jumeaux qui n'ont de cesse d'assassiner (son) personnage et de dénigrer (sa) réputation.

M. Gilfillan, agent musical avec sa société Nisa Global Entertainment, rappelle qu'il a connu Miriam Makeba en 1999.

Celle-ci, qui vécut en exil une bonne partie de sa vie, peinait à percevoir des revenus de son impressionnante discographie, plus d'une trentaine d'albums.

Mme Makeba aimait beaucoup ses petits-enfants et arrière-petits-enfants, écrit-il mais elle ne les a pas désignés comme légataires car elle disait que Nelson menait une vie désordonnée, ne payait pas ses impôts et que son principal talent était de jouer du piano dans son groupe.

Elle faisait encore moins confiance à sa petite-fille, ajoute-t-il dans ce document.

Nelson et Zenzi sont les enfants de Bongi, la fille unique de Miriam Makeba décédée en 1985.

Née en Afrique du Sud le 4 mars 1932, Miriam Makeba était l'une des voix sud-africaines les plus connues dans son pays comme à l'étranger, où elle a acquis la célébrité grâce à des succès comme Pata Pata ou The Click Song mais aussi à travers ses prises de position contre l'apartheid.

Elle est morte en Italie le 9 novembre 2008.


(©)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers