Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 01:04

 

 

 

 

Mme-Margret-Vogt-BINUCA.jpg

 

 

L’ONU pour un respect des droits de l’homme en RCA

Radio Ndéké Luka Mercredi, 04 Juillet 2012 17:54

La question du respect des Droits de l’Homme en République Centrafricaine préoccupe de plus en plus les membres du conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies.

Le Conseil de sécurité intervient suite au rapport du Secrétaire général des Nations Unies, Bank Moon, qui a été présenté au début du mois de juin 2012, par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique, Margaret Vogt.

Le compte rendu du Conseil de sécurité a été fait à la presse ce 04 juillet, au cours d’une conférence de presse animée par Margaret Vogt, dans la salle de conférence du BINUCA à Bangui.

Selon la représentante onusienne, les membres du Conseil de Sécurité ont salué l’initiative du dialogue ouvert par les autorités de Bangui avec l’opposition politique. «  Le conseil encourage le Gouvernement à poursuivre le dialogue de façon ouverte avec la participation de l’opposition civile dans l’optique de la réconciliation nationale », déclare Margaret Voght.

Le conseil a par ailleurs apprécié à sa juste valeur, les efforts consentis par les autorités de Bangui en partenariat avec les Nations Unies et l’Union Africaine, pour annihiler les velléités guerrières de la LRA dans la sous-région. « La satisfaction exprimée par les membres du conseil des nations unies est  relative aux efforts qui se poursuivent en coordination avec l’Union Africaine, les Nations Unies et les partenaires internationaux pour mettre un terme à la menace régionale que pose l’Armée de Résistance du Seigneur ».

Le Conseil pense enfin que les violations des Droits de l’Homme en Centrafrique, sont orchestrées d’une part par les forces de sécurité et d’autre part par les éléments des groupes armés dans les zones placées sous leur contrôle.

 

 

Conférence de presse de Mme Margaret Vogt Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en RCA

mercredi 04 juillet 2012

Je vous souhaite la bienvenue à BINUCA. Je suis contente de vous voir, encore une fois, pour partager avec vous des informations sur les activités de BINUCA.

Comme vous le savez, la réunion des Amis de la RCA s’est tenue à New York le 5 avril à l’initiative du Gouvernement centrafricain. Le Premier Ministre conduisait lui-même la délégation centrafricaine. De nombreuses délégations des missions permanentes auprès des Nations Unies, des représentants des agences et programmes du système des Nations et d’autres organisations internationales et régionales (UA ; UE) ont pris part à cette importante rencontre au cours de laquelle de nombreuses promesses d’assistance ont été faites en vue de la finalisation du DDR.

*Comme vous le savez, également, au début du mois de juin, j’ai présenté à New York, devant le Conseil de Sécurité de l’ONU,  le rapport du Secrétaire général Ban Ki-moon sur la situation en République centrafricaine et les activités du BINUCA.

*Dans son rapport, le Secrétaire général a fait le point des derniers événements survenus dans le pays sur les plans politique, sécuritaire, socioéconomique, humanitaire, des droits de l’homme, de la protection des enfants et des questions de genre.

*Les membres du Conseil ont salué les efforts déployés par le Gouvernement concernant l’engagement d’un dialogue politique et l’ont encouragé à poursuivre le dialogue de façon ouverte, avec la participation de l’opposition et de la société civile, dans l’optique de la réconciliation nationale.

D’autres satisfactions exprimées par les membres du Conseil sont relatives aux efforts de la force tripartite mise en place par la République centrafricaine, le Tchad et le Soudan qui avaient amélioré la sécurité dans la région frontalière du Nord-Est. Ils se sont aussi  félicités des efforts qui se poursuivent en coordination avec l’Union africaine, l’Organisation des Nations Unies et les partenaires internationaux pour mettre un terme à la menace régionale que pose l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).

*Le Conseil a aussi fait part de ses préoccupations, concernant, entre autres, l’absence de consensus à propos de la réforme du Code électoral et la recrudescence des violations des droits de l’homme commises par les forces de défense et de sécurité, notamment les arrestations arbitraires, les détentions illégales et les exactions, dont le harcèlement, dans la zone contrôlée par les groupes armés. Ils ont appelé le Gouvernement à enquêter sur ces violations et à traduire les responsables en justice et à assurer le plein respect de la loi et des droits de l’homme, y compris la liberté de la presse. Ils ont aussi exprimé leurs inquiétudes concernant la détérioration de la situation humanitaire dans le pays.

* Je profite de cette conférence de presse pour vous informer  que des progrès très importants ont été réalisés au cours de ces derniers mois sur les dossiers DDR et RSS qui, comme vous le savez, sont à la base même de la Stabilité et de la Paix en RCA. Nous connaissons tous le nexus "pas de Développement sans Sécurité, Pas de Sécurité sans Développement".

Concernant le DDR : Il faut noter que la Coordination Nationale pour la Réintégration, soutenue par les partenaires impliqués, a fait un travail remarquable qui permettra le lancement de la Campagne de sensibilisation pour la Réinsertion dans le Nord-Ouest, ce 5 Juillet, et le lancement de ce programme dans les semaines à venir. Nous notons aussi l’urgence de débuter le désarmement et la démobilisation dans le Nord-Est.

Concernant la RSS : Le Gouvernement a pris la décision de rédiger une stratégie nationale RSS qui guidera et coordonnera les efforts des acteurs nationaux et internationaux pour les 3 ans à venir (2012 – 2015). Cette stratégie nationale permettra également de renouer le dialogue avec les Bailleurs de fonds pour solliciter leurs soutiens en complément des engagements nationaux.

*Je vous annonce aussi que notre bureau qui s’occupe des questions de Genres organise, le 23 juillet 2012, une table ronde à Rafai (Guma), en partenariat avec l’ONU-Femmes, d’autres agences du système des Nations Unies en Centrafrique et les femmes parlementaires centrafricaines. Ces journées offrent l’occasion aux femmes affectées par les conflits de parler librement de leurs difficultés avec les femmes parlementaires.

Je vais personnellement participer à cette journée portes ouvertes.  Le 29 Juin dernier, une réunion préliminaire a eu lieu à Bangui entre les Femmes Parlementaires et moi-même. 

Je vous remercie de votre attention.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers