Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 03:16

 

 

 

Itno-Idriss.jpg

 

 

LE COMITE AD 'HOC

DES CENTRAFRICAINS DE L'ETRANGER

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AU SOMMET DE NDJAMENA

 

 

 

Suite aux décisions prises au sommet de NDJAMENA consacré à la crise centrafricaine, le comité ad'hoc des centrafricains de l'Etranger, de la Diaspora se félicite une fois de plus que ces propositions pour une sortie de crise sont entièrement prises en compte permettant aux centrafricains de définir de manière consensuelle les nouvelles orientations d'une nouvelle centrafrique. C'est ici l'occasion de remercier tous les Chefs d'États de la CEEAC, la France, les États Unis d'Amérique, l'Union Africaine, l'Union Européenne, les Nations Unies pour leur implication dans ce processus.

 

Aussi le comité ad'hoc des Centrafricains de l'Etranger s'attellera dès à présent dans un esprit contributif à formuler des propositions concrètes sur ce processus combien délicate mais périlleux qui s'annonce. En tout état de cause la diaspora fidèle à l'intérêt supérieur de la Nation réitère sa position qui est celle de la convocation de la conférence nationale souveraine, première mission du conseil de gouvernement avec des critères très précis de compétences, d'intégrité, de moralité irréprochable. La désignation du Président de la transition, est une étape très cruciale et déterminante pour la réussite de transition, et qui désignera le Premier Ministre et son gouvernement, la feuille de route pour le rétablissement de la confiance et l'amorce d'un processus de relance de l'économie, l'adoption d'un agenda des élections et enfin un comité de suivi international de toutes les dispositions souveraines que le peuple adoptera et qui fera sa volonté souveraine .Cette fois-ci la page sera définitivement tournée.

 

Aussi la Diaspora insiste sur la clé de répartition des entités qui feront partie du conseil de gouvernement et des autres institutions de la transition. La situation du pays dans cette phase critique n'autorise nullement des calculs politiciens et des manipulations à des fins électoralistes et partisans. Notre pays a trop souffert de ces genres de pratiques et qui constituent l'une des causes des nombreuses crises en Centrafrique. Le mot d'ordre c'est le consensus, consensus pour une paix véritable et l'amorce d'un processus démocratique en Centrafrique.

 

 

Fait à Paris le 04.04.2013


Le Président

 

 

Guy Simplice KODEGUE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués