Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 14:36

 

 

 

Eric Massi

 

 

            L’ALLIANCE « SELEKA »                          REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

            CPSK-CPJP-UFDR-FDPC                                   UNITE-DIGNITE-TRAVAIL

           

COMMUNIQUE


L’alliance SELEKA dénonce les agressions des autorités de Bangui contre ses positions et l’absence de volonté du Président François Bozizé de privilégier le dialogue. Elle demande au Président François BOZIZE et au Gouvernement centrafricain :


de cesser immédiatement de semer la confusion et d’attiser les hostilités sur le territoire national,


de faire preuve de sincérité dans la mise en œuvre des engagements pris lors du sommet de Ndjamena du 21 décembre 2012.


La SELEKA tient à porter à la connaissance du peuple Centrafricain et des Chefs d’Etats de la CEEAC les faits suivants :


Le vendredi 21 décembre 2012 :


Francis BOZIZE (fils de François BOZIZE et Ministre de la Défense) a procédé à l’enrôlement d’ex-libérateurs et de jeunes désœuvrés à Bangui moyennant une somme de 300 à 500 000 F CFA par élément, afin de les envoyer au front.


une colonne de 10 véhicules de la garde présidentielle, lourdement armés, a pris la direction de Kaga-Bandoro avec à leur tête le Commandant Abdoulaye.

 

Le samedi 22 décembre 2012 :

Sur l’axe Ippy – Bria : 4 véhicules des Forces Armées Centrafricaines (FACA) ont été interceptés par les éléments en poste avancé du SELEKA. Il a ensuite été procédé à la vérification du secteur, ce qui a conduit nos éléments à prendre position à Ndassima.


Dans le secteur de Mbrès : 8 véhicules de la colonne de la garde présidentielle se sont lancés à la poursuite de nos éléments stationnés dans la zone. A 30 kilomètres de Bamingui, 5 véhicules ont été interceptés par la SELEKA et 3 véhicules ont rebroussés chemin. Le Commandant Abdoulaye qui dirigeait cette opération a été blessé et se trouve actuellement à l’hôpital de Kaga-Bandoro, le bilan provisoire est de  25 soldats prisonniers et 12 blessés.


A Bambari : les jeunes et ex-libérateurs recrutés la veille à Bangui sont arrivés en fin d’après-midi dans la ville de Bambari. Une partie de ces éléments étaient déguisés en soldats Tchadiens de la MICOPAX et arboraient le turban de l’armée tchadienne afin de créer la confusion sur le terrain.

A Batangafo et Bossangoa : 2 colonnes de 10 véhicules de l’armée tchadienne se sont positionnées pour sécuriser ces deux villes.


Compte-tenu de ce qui précède et afin d’éviter toute confusion sur le terrain qui pourrait conduire à de nouveaux accrochages non souhaités par la SELEKA, nous demandons :


aux autorités de Bangui : d’officialiser immédiatement un cesser le feu et de rappeler les éléments envoyés au contact de nos positions afin de permettre le rétablissement immédiat d’un climat apaisé favorable au dialogue,


au commandement des forces tchadiennes intégrées dans la MICOPAX : de nous indiquer la position de leurs troupes actuellement déployées sur le territoire national afin qu’aucune confusion ne puisse être faite avec les éléments envoyés par François et Francis BOZIZE.


aux Chefs d’Etats de la CEEAC : de rappeler au Président François BOZIZE la nécessaire sincérité dans la mise en œuvre du dialogue suite aux décisions prises lors du sommet de Ndjamena.

 

La SELEKA rappelle que dans l’objectif de privilégier le Dialogue et la Paix, elle a décidé de geler ses positions et demandé la médiation de la République du Tchad. Cela a conduit les Chefs d’Etats de la CEEAC à décider de « l’ouverture sans délai de négociations à Libreville » entre l’alliance et le Gouvernement centrafricain afin de revisiter les précédents accords de paix de 2008 et 2010.

 

La SELEKA réaffirme son engagement à privilégier la médiation des Chefs d’Etats de la CEEAC pour trouver une solution permettant de ramener une paix globale et durable en République centrafricaine.

SELEKA-23-dec.-4-JPG.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués