Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 00:56

 

 

 

cicr.jpg

 

 

Genève / Bangui 28 janv — Sept membres des forces armées centrafricaines ont été libérés samedi par la coalition de groupes armés Séléka dans la localité de Sam Ouandja, à l'extrême nord-est de la République centrafricaine.


Un avion du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) les a ensuite conduits jusqu'à Bangui. Capturés en décembre 2012 par la Séléka, ces soldats ont été remis au CICR en sa qualité d'intermédiaire neutre et indépendant.

 

« Depuis décembre, nous sommes intervenus en notre qualité d'intermédiaire neutre pour faciliter le retour ou l'évacuation médicale vers Bangui de 15 gendarmes, policiers ou militaires centrafricains libérés par la Séléka, a déclaré Georgios Georgantas, chef de la délégation du CICR en République centrafricaine. Nous visitons aussi des personnes détenues par les forces armées et de sécurité centrafricaines en lien avec le conflit. »

 

Le CICR visite les personnes détenues afin de s'assurer qu'elles sont traitées avec humanité et dans le respect des normes internationales. Ces visites sont aussi l'occasion de distribuer aux détenus des articles d'hygiène et de transmettre aux familles des nouvelles de leurs proches incarcérés, conformément aux modalités habituelles de travail du CICR.

 

La nuit qui a précédé la libération des sept militaires, le bureau du CICR en charge de cette zone a fait l'objet d'une attaque par des personnes armées, qui ont notamment emporté un véhicule. C'est la première fois que le CICR est pris pour cible depuis le début du conflit que traverse actuellement la RCA.

 

« Je suis profondément préoccupé par l'attaque dont notre équipe a été victime à Ndélé. La poursuite de notre action et la sécurité de notre personnel dépendent de la confiance que nous accordent toutes les parties en présence », a ajouté M. Georgantas.

 

 

 

 

Congo-Kinshasa: Deux gendarmes centrafricains et leur famille se réfugient à Ndu

 

Radio Okapi (Kinshasa) 23 JANVIER 2013

 

Des sources de la société civile de Bondo signalent l'arrivée de deux gendarmes centrafricains accompagnés d'une famille de douze enfants dans le poste d'Etat de Ndu (Province Orientale), lundi 21 janvier.

 

Ils auraient fui la rébellion centrafricaine de « Seleka » qui, à en croire les mêmes sources, avanceraient vers la frontière congolaise. Selon des sources à la Direction générale de migration (DGM), depuis le afin du mois de décembre dernier, plus de quatre cents ménages centrafricains ont déjà trouvé refuge en RDC.

 

La commission nationale pour les réfugiés (CNR) déclare que ces réfugiés recevront bientôt de l'assistance du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), du Programme alimentaire mondial (PAM) ainsi que du gouvernement congolais. Ces réfugiés sont répartis dans les villages d'Adama, de Basipio, de Bolongi et de Bolomasi.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches