Sommaire

Recherche

Liens

15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 00:02

 

 

CarteBirao.jpg

 

 

Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix

Communiqué de presse N° 005/ CPJP /CS/P/04-11

Dans un communiqué du 23 mars 2011, la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) avait dénoncé le massacre qui se préparait avec la bénédiction du pouvoir de Bangui. Personne n’a jugé nécessaire de prendre le problème au sérieux, laissant les enfants, les femmes et les vieillards se faire massacrer et violer par un groupe ethnique assoiffé de vengeance et animé par la haine. Les maisons sont brulées, des bétails volés, la population dépouillée de leurs maigres biens péniblement acquis.

La situation est plus qu’inquiétante aujourd’hui, elle est chaotique. Cette population paisible et pacifique est sombrée dans un désordre total et une insécurité indescriptible. Personne ne leur vient au secours, on ne parle même pas d’eux. C’est comme si elle n’existait pas pour le monde extérieur. Même les journalistes d’investigation évitent cette région alors que leur devoir est d’enquêter et d’informer l’opinion de ce qui se passe dans cette région.

Les Autorités de Bangui instrumentalisent l’ethnie Goula, leur fournissent  les armes et les encouragent à perpétrer des massacres sur des populations civiles. Leurs méfaits n’épargnent aucune ethnie de la région. Soutenu par le Pouvoir de Bangui en armes et en logistique,  ces Goula sont devenus les seigneurs de guerre dans la région, ils n’ont ni foi ni loi. Si la communauté internationale ne fait rien, la région connaitra une catastrophe humanitaire de grande ampleur.

Le Général François BOZIZE fait tout pour convaincre l’opinion nationale et internationale que la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) n’est  pas une force armée bien organisés avec une structure politique capable de mener une négociation en bonne et due forme. Il veut réduire la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) à un groupe ethnique et lui ôter toute crédibilité.

En jouant à ce jeu, le Président BOZIZE ne fait que prolonger la souffrance des populations de cette région.

La Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) réitère son appel au Gouvernement centrafricain,  pour une négociation sincère et dans un bref délai afin de régler ce conflit et sécuriser cette région. Si le conflit armé perdure, il peut y avoir d’autres fractions qui peuvent se former et rendre la situation plus complexe encore, dans une région où le pouvoir de Bangui n’a aucun contrôle.

Nous demandons au Général BOZIZE de cesser d’instrumentaliser les Goula par l’intermédiaire de Cheik Tidjane BAHEI, Consul de la République Centrafricaine à Nyala. Nous sommes au courant de la réunion qui s’est tenue à Bouroumata pendant laquelle le Président BOZIZE et Cheik Tidjane BAHEI ont élaboré une série de projets de massacre contre les populations en utilisant les services du groupe ethnique Goula en leur promettant de profiter des mines de diamants et de bénéficier des concessions sur les réserves du pétrole qui commencent à attiser les convoitise.

Fait au Camp de la Liberté, le 12 avril 2011

Pour le Conseil politique,
Le Secrétaire Général, Porte-parole,
Assan M’bringa Togbo

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog