Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:52

 

 

logo-A2R.JPG

 

 

A2R /n° 015 du 07 février 2013


COMMUNIQUE  OFFICIEL

 


Le dimanche 3 février, le Général Bozizé a prononcé l’oraison funèbre des accords de Libreville.


A ceux qui ont dansé au bal des fossoyeurs; à ceux qui ont cru et fait accroire que la bonne foi était redevenue une nature centrafricaine, à ceux qui se sont invités aux noces du borgne et du paralytique, le Général vient de leur servir un plat de punaises et de morpions en commettant, une fois de plus un autre crime de lèse légitimité dont il est coutumier.


Des signes avant-coureurs auraient dû alerter et éveiller les esprits : tergiversation et baroud d’honneur à l’occasion de la nomination du Premier ministre, les nominations hâtives au sein des Forces Armées Centrafricaines etc…


Le général Bozizé incarne et personnifie par sa gestion, les ombres centrafricaines qu’il a mises dans la lumière avec le dernier gouvernement. Des ombres nourries de comportements de concussion, de calculs inavoués, d’omerta et d’influences occultes. In fine, la tragédie qui se joue en RCA ressemble à un sacrifice humain à grande échelle dont le dessein est de satisfaire les visées occultes des auteurs et leurs complices.


De ce qui précède, l’A2R avait rappelé à l’opinion nationale et internationale, que le mirage de Libreville sera un ersatz d’accord qui n’apportera rien de positif au quotidien du Centrafricain. Un accord qui depuis la gestation jusqu’à sa signature a subit nombre abus et violations pour venir s’abimer dans les bottes de son principal assassin : François Bozizé.


Alors que sous d’autres cieux les loges, les confréries et les obédiences ont été des vecteurs de progrès significatifs des sociétés humaines, en RCA elles participent d’un spectacle de bêtise et de honte, comme si le Centrafricain est un étalon humain d’espèce désuète. Pour preuve, pendant que la situation du peuple se dégrade irrémédiablement, c’est au nom de ces loges, confréries ou obédiences qu’un groupuscule « d’initiés » s’engraisse, s’enrichit ignoblement sous le regard impuissant d’une grande frange de la communauté nationale.


Depuis 2006, le quotidien des Centrafricains n’a été rythmé que par des souffrances et des morts (civils et militaires). Ces compatriotes, éternels oubliés n’ont jamais eu droit ni à une plaque commémorative érigée en leur mémoire, ni à une minute de silence lors de ce qu’il est convenu d’appeler le dialogue de Libreville. Le repas étant servi, à bas les souffrances infligées aux familles, au peuple, vive l’axiomatique du ventre.


Alliance pour la Renaissance et la Refondation/Mouvement politique alternatif en RCA courriel : renaissancerefondation@gmail.com


A ce jour, les causes profondes des incessantes crises politico-militaires ayant rythmé la vie du pays, n’ont jamais été réellement explorées et aucune solution véritable n’y a été proposée.


L’Alliance constate avec effroi que la finalité des soulèvements armés à ce jour ainsi que des agissements politiques n’a été que la compromission et l’appât du gain.


L’A2R demeure convaincue, au regard de ce qui prévaut que la Centrafrique ne pourra plus faire l’économie d’une constituante dans l’optique de revisiter les fondements de la Nation et aborder l’avenir avec sérénité


Elle renvoie les acteurs d’hier et fossoyeurs d’aujourd’hui aux conclusions de la rencontre Kodro général Bozizé du 07 décembre 2002 à Gonesse : « les participants décident de créer une coordination et adhèrent à un programme politique qui se donne pour objectif la mise en place d’une transition consensuelle pour reconstruire le pays dans l’unité, la paix, la sécurité et la liberté.


Plus de dix années après, le constat est triste. Le pays n’a jamais autant régressé sur tous les plans et nous nous retrouvons à la case départ.


Fait à Juba le 07 février 2013


Le coordonnateur de l’Alliance


Salvador EDJEZEKANE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués